Fermer

Vieillesse et pouvoir : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’âge des chefs d’État africains

Robert Mugabe, Hifikepunye Pohamba et Paul Biya, les chefs d'État les plus âgés d'Afrique. ©

À 87 ans, Béji Caïd Essebsi se pose déjà en futur président de la République tunisienne. Blaise Compaoré, lui, vient de quitter la présidence burkinabè qu'il occupait depuis vingt-sept années. L'occasion de faire un point sur la vieillesse et le pouvoir en Afrique.

Mis à jour le 10/11.

Ce n’est pas une nouveauté : l’âge des chefs d’État africains et leur propension à s’accrocher au pouvoir sont depuis longtemps des sujets de conversations sur le continent. Il faut dire que l’Afrique conserve de beaux spécimens. Robert Mugabe au Zimbabwe, Paul Biya au Cameroun ou Teodoro Obiang Nguema en Guinée équatoriale ne sont pas nés de la dernière pluie, même si, dans le monde, ce ne sont pas les seuls dans ce cas comme en témoignent nos infographies comparatives… Mais sur le continent le plus jeune du monde, nombre de citoyens africains n’ont pas le quart de l’âge de ceux qui les gouvernent. Et nombreux sont ceux qui n’étaient pas nés lors de l’élection de leurs présidents.

>> Lire aussi : "Wikipédia : le classement des chefs d’État africains les plus ‘populaires’"

Pour alimenter les débats, Jeune Afrique répond à sept questions existentielles concernant l’âge de vos présidents. Les voici :

Cliquez sur la question pour accéder à la réponse.

Qui est le chef d’État en exercice le plus âgé d’Afrique ?
Les chefs d’État africains sont-ils parmi les plus âgés du monde ?
Quel chef d’État en exercice a accédé au pouvoir à l’âge le plus avancé ?
Quel chef d’État en exercice a accédé au pouvoir à l’âge le plus jeune ?
Y a-t-il des Africains parmi les plus jeunes chefs d’État au monde ?
Quel chef d’État en exercice a été au pouvoir le plus longtemps ?
Les chefs d’État africains sont-ils les plus accros au pouvoir ?

Robert Mugabe est indétrônable. À 90 ans, le Zimbabwéen est le doyen des chefs d’État du continent, sans être le moins turbulent. Il est le seul nonagénaire, devançant le Camerounais Paul Biya, octogénaire. À côté, Mswati III, 46 ans, fait figure de bambin.

 

 

>> Retour aux questions

 

Les chefs d’État africains sont-ils des exceptions ? Pas vraiment. À bien y regarder, ils ne sont que deux à figurer dans le classement des dix plus âgés du monde. Toutefois, Robert Mugabe, né quelques mois avant le roi Abdallah d’Arabie Saoudite, prend bel et bien la première place.

 

>> Retour aux questions

 

Si certains de vos chefs d’État sont âgés, ils n’ont pas forcément passé beaucoup d’années au pouvoir. Certains ont même été élus alors que la fleur de l’âge était déjà relativement fanée. Peter Mutharika a ainsi accédé à la présidence au Malawi à 74 ans, deux ans de plus que le Guinéen Alpha Condé.

 

 >> Retour aux questions

 

Certains chefs d’État africains sont particulièrement précoces. Trois d’entre eux, encore en exercice, ont accédé au pouvoir avant d’avoir atteint 30 ans et ils ne sont pas moins de dix à être parvenu au sommet de l’État avant 40 ans.

 

 >> Retour aux questions

 

On signale souvent la vieillesse des chefs d’État africains. Pourtant, certains peuvent aussi être signalés pour leur jeunesse, notamment Mswati III et Joseph Kabila, tous deux quarantenaires. On pourrait également signaler le Togolais Faure Gnassigbé, 48 ans.

 

 >> Retour aux questions

 

Avec la chute de Blaise Compaoré, qui a exercé le pouvoir pendant 27 ans, les discussions sont allés bon train concernant les durées de "règne" des chefs d’État africains. Et pour cause, ils sont trois à avoir passé au moins 30 ans au pouvoir et pas moins de dix à gouverner depuis au moins deux décennies. S’il figurait encore dans ce classement, Blaise Compaoré ne prendrait que la 6e place, qu’il partagerait avec Robert Mugabe.

 

Faut-il montrer du doigt le continent africain au sujet de la "longévité" de ces chefs ? Difficile de répondre autrement que par l’affirmative. Parmi les dix chefs d’État du monde ayant passé le plus de temps au pouvouir, sept sont africains. Pour les accompagner, ne subsistent que Rama IX, roi et chef d’État de Thaïlande, Qabus ibn Said, sultan d’Oman et Hassanal Bolkiah, sultan de Brunei. Éloquent.

 

>> Retour aux questions

_________________

Par Mathieu OLIVIER