Fermer

Libye : 630 migrants secourus en mer par les gardes-côtes italiens

Par Jeune Afrique avec AFP

Des migrants appellent à l'aide depuis une embarcation au large de la Libye en février 2017. © Emilio Morenatti/AP/SIPA

Dans la nuit de lundi à mardi, deux opérations distinctes de sauvetage menées par les gardes-côtes italiens ont permis de secourir quelque 630 migrants. Ils dérivaient au large des côtes libyennes sur une grande barque et sur un bateau pneumatique, d’après le communiqué des gardes-côtes.

Par ailleurs, les corps de 74 migrants ont été découverts mardi par des habitants près de Tripoli. Ils se sont noyés après le naufrage de leur embarcation alors qu’ils tentaient de rejoindre l’Europe, selon le Croissant-Rouge libyen. Les courants marins avaient charrié les corps jusqu’à leur point de départ, en Libye.

Chaos politique

Depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, le chaos politique qui règne dans le pays profite aux passeurs de migrants. Ces derniers organisent des départs, généralement depuis l’ouest du pays, à destination de l’Italie située à seulement 300 km. Aujourd’hui, près de 90% des départs pour l’Europe se font par la Libye. 

L’Italie et la Libye ont récemment signé un mémorandum d’accord prévoyant un renforcement de leurs frontières respectives pour parvenir, avec l’aide de l’Union européenne, à endiguer les flux migratoires partant d’Afrique du Nord vers l’Italie.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici