Afrique du Sud : le gendarme de la concurrence estime que le cours du rand était truqué

Au comptoir d'un bureau de change de Johannesburg le 24 août 2015. © Denis Farrell/AP/SIPA

Le gendarme sud-africain de la concurrence a recommandé ce mercredi que 17 banques soient sanctionnées pour un trucage supposé des cours des taux auxquels le rand et le dollar ont été échangés depuis 2007. Le dossier est transmis au tribunal de la concurrence, qui doit trancher le dossier.

Dans les conclusions d’une enquête ouverte en avril 2015, le gendarme sud-africain de la concurrence a estimé qu’un groupe de 17 banques* s’était entendu de façon illicite sur le taux auquel le rand et le dollar étaient échangés, et ce depuis 2007 sur les marchés internationaux − hors échanges sur les marchés de changes sud-africains −.

Selon les données d’avril 2016 de la Banque des règlements internationaux , cela représenterait 70% des 49 milliards de dollars d’opérations quotidiennes de changes rands – dollars.

« La commission a établi que les répondants [les banques incriminées] ont manipulé les cours à l’achat et à la vente », écrit notamment la Competition commission sud-africaine dans une décision rendue publique mercredi 15 février. Le gendarme annonce avoir transmis ses conclusions au Tribunal de la concurrence qui auditionnera les banques, et décidera d’une éventuelle amende.

De son côté, la Competition commission demande le paiement d’une « amende équivalent à 10% du chiffre d’affaires » des banques, écrit-elle dans son communiqué.

Des banques déjà sanctionnées

Cette décision intervient un mois après que Citigroup, Barclays Plc, JPMorgan et Royal Bank of Scotland ont accepté de s’acquitter d’une très lourde amende au ministère de la Justice américain après avoir reconnu, en mai 2015, être coupables de détournement du marché des devises dans leur intérêt.

La plupart des établissements bancaires incriminés, sollicités par Bloomberg, ont décliné tout commentaire, quelques-unes reconnaissant des pourparlers ou devoir encore prendre connaissance des détails de l’enquête de la Competition commission.

* Liste des 17 banques inculpées : Bank of America Merrill Lynch International Limited, BNP Paribas, JP Morgan Chase & Co,  JP Morgan Chase Bank N.A, Investec Ltd, Standard New York Securities Inc, HSBC Bank Plc, Standard Chartered Bank, Credit Suisse Group, Standard Bank of South Africa Ltd, Commerzbank AG, Australia and New Zealand Banking Group Limited, Nomura International Plc, Macquarie Bank Limited,  ABSA Bank Limited (ABSA),  Barclays Capital Inc et Barclays Bank plc.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique