Fermer

Portfolio : l’Afrique et le Moyen-Orient à l’affiche du World Press Photo 2017

Cette photo prise en Afrique du sud a remporté le premier prix dans la catégorie "Nature, reportage". © Brent Stirton de l'agence Getty Images pour le National Geographic Magazine.

On connaît désormais les lauréats de l'édition 2017 du World Press photo. Ce prestigieux prix récompense chaque année des photographes de presse. Voici un aperçu des clichés primés lors de cette 60e édition, et immortalisés au Moyen-Orient et en Afrique.

 

001_Burhan-Ozbilici_The-Associated-Press(1)

Cette année c’est le photographe turc Burhan Ozbilic de l’agence Associated Press (AP) qui a remporté le premier prix pour sa photo de l’assassin de l’ambassadeur russe en Turquie, Andreï Karlov. Elle représente l’assassin, Mevlüt Mert Altintas, un policier âgé de 22 ans entrain de crier, sa victime gisant à ses pieds.

L’Afrique et le Moyen-Orient ne sont pas en reste parmi les autres clichés primés de cette édition 2017. En voici quelques uns.

004_Daniel-Etter

Cette photo de Daniel Etter a reçu le 3e prix dans la catégorie « question contemporaine, image simple ». On y voir des Nigérianes pleurer dans un centre de détention pour réfugiés à Surman, en Libye. Ce centre abrite des centaines de femme, qui ont fui des conditions de vie difficiles. Beaucoup affirment que dans ce centre, elles sont battues ou agressées sexuellement. Elle assurent par ailleurs manquer d’eau et de nourriture. La plupart d’entre elles tentaient d’atteindre l’Europe en traversant clandestinement la méditerranée, avant d’être emmenées dans ce centre.

 

039_Sergey-Ponomarev_The-New-York-Times

Ce cliché de Sergey Ponomarev realisé pour le New York Times a remporté le second prix de la catégorie « informations générales, reportage ». Il représente une famille fuyant les combats à Mossoul, deuxieme plus grande ville d’Irak, où les forces antiterroristes combattent l’organisation État islamique.

 

044_Alessio-Romenzi

Cette photo prise par Alessio Romenzi a remporté le troisième prix dans la catégorie « informations générales, reportage ». Elle montre des combattants des forces libyennes se promenant autour d’un lustre gigantesque, accroché dans le centre des congrès de Syrte, en Libye. Syrte était l’une des trois capitales autoproclamées de l’État islamique, avec Raqqa en Syrie et Mossoul en Irak. Ce fut la première des trois à être libérée, grâce à l’offensive lancée par le gouvernement libyen en mai 2016.

 

057_Hossein-Fatemi_Panos-Pictures

Ce cliché de Hossein Fatemi, qui travaille pour l’agence Panos Pictures, a remporté le second prix de la catégorie « projets sur un long terme ». On y voit des femmes jouer au billard dans un gymnase, en théorie interdit aux femmes, illustration d’une jeunesse iranienne qui a soif d’exister dans un pays où les restrictions à la liberté d’expressions sont nombreuses.

 

074_Brent-Stirton_Getty-Images_National-Geographic-Magazine

C’est dans la réserve de Hluhluwe Umfolozi Game, en Afrique du Sud, que Brent Stirton de l’agence Getty Images a pris cette photo pour le National Geographic Magazine. Il a remporté le premier prix dans la catégorie « Nature, reportage ». Le rhinocéros noir que l’on voit ici a été tué par des braconniers qui en voulaient à ses cornes. Après avoir traversé la frontière entre l’Afrique du sud et le Mozambique, l’espérance de vie d’un rhinocéros est de 24 heures.

 

087_Robin-Hammond_NOOR-Images_Witness-Change

Ce cliché pris par Robin Hammond de l’agence Noor images a remporté le second prix de la catégorie « portrait ». Il représente Hellen, 41 ans, atteinte d’un problème de santé mentale. Dans les pays en développements, plus de 80% des personnes souffrants de troubles mentaux ne reçoivent aucun traitement.

 

124_Ameer-Alhalbi_Agence-France-Presse

Sur cette photo d’Ameer Alhalbi de l’agence France presse (AFP), on voit des hommes portant des bébés dans leurs bras, et tentant de se frayer un passage parmi les décombres d’Alep, en Syrie. Il a remporté le deuxième prix de la catégorie « actualité, reportage ». Le quartier rebelle de Salihin représenté ici vient d’être bombardé, on est le 11 septembre 2016.

 

126_Mathieu-Willcocks

Avec ce cliché, le photographe Mathieu Willcocks a remporté le troisième prix de la catégorie « actualité, reportage ». Il représente des migrants érythréens, entassés dans la cale d’un bateau qui transportait environ 540 hommes, femmes et enfants. En 2016, 5 000 personnes sont mortes en tentant de traverser la Méditerranée selon un rapports du HCR.

 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici