Transferts d’argent : le premier groupe bancaire kényan lorgne un rapprochement avec Alibaba

Sur cette photo prise le 11 novembre 2015, le président d'Alibaba, Jack Ma, parle devant un écran qui comptabilise en direct les ventes du géant de l'e-commerce. © Andy Wong/AP/SIPA

KCB Group a engagé des négociations avec le géant de l'e-commerce Alibaba pour l'ouverture d'une solution de paiement mobile facilitant les flux entre l'Afrique et l'Asie, a appris Jeune Afrique.

Une négociation qui intervient alors qu’Alibaba a annoncé fin janvier son intention de racheter pour 880 millions de dollars le géant américain des services financiers MoneyGram, très actif en Afrique. KCB est le premier groupe bancaire kényan par le bilan (5,3 milliards de dollars)

« Avec les succès de WeChat [l’application sociale née du partenariat entre le géant chinois Tencent et le groupe de médias sud-africain Naspers] et Alibaba, nous regardons attentivement l’Asie. La question est : pouvons-nous relier l’Afrique et l’Asie via la fintech ? », a indiqué Edward Ndichu, le patron des services financiers digitaux et des paiements mobiles à KCB.

Un rapprochement en cours de discussion qui intervient alors que Ant Financial, une filiale du groupe d’e-commerce chinois qui commercialise la solution de paiement mobile Alipay, a annoncé le 26 janvier son intention de racheter MoneyGram. Ce dernier opérateur, venu des États-Unis, est actif sur le continent depuis le début des années 2000 et contrôle une part importante du marché des transferts d’argent du continent africain.

Faciliter les paiements Afrique-Chine

« À l’heure actuelle, le paiement d’un Africain à un Chinois, ou inversement, est très pénible. Nous nous demandons s’il serait possible de le rendre plus performant », dit encore Edward Ndichu, sans donner davantage de détails sur l’avancée des négociations.

Déjà en septembre 2016, Joshua Oigara, le CEO de KCB Group, indiquait que des discussions avaient été ouvertes avec Facebook, Apple, Tencent ou Alphabet, et avec l’objectif d’accroître sensiblement le nombre de ses usagers mobiles.

KCB M-Pesa, la plateforme mobile d’épargne et de crédit ouverte au Kenya en partenariat avec la célèbre application de paiement mobile de Safaricom M-Pesa, a passé le cap des 6,4 millions de comptes ouverts.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici