Sport

Patrice Neveu : « La victoire du Burkina Faso sur le Ghana est logique et méritée »

Les joueurs burkinabè durant la séance de tirs au but à la fin du match Burkina-Égypte, qui se soldera par la victoire des Pharaons, le 1er février 2017. © Sunday Alamba/AP/SIPA

Grâce à un but d’Alain Traoré en fin de match, le Burkina Faso a disposé du Ghana (1-0) et s’est offert la troisième place du podium. Logique, selon Patrice Neveu, l’ancien sélectionneur de la Guinée, de la RD Congo et de la Mauritanie.

Jeune Afrique : Le Burkina Faso termine cette CAN invaincu dans le temps réglementaire avec ce succès face au Ghana, obtenu dans les dernières minutes…

Patrice Neveu : À mon sens, cette victoire est logique pour les Étalons, et méritée pour l’ensemble de cette Coupe d’Afrique des Nations. Ils n’ont perdu aucun match, puisqu’ils ont seulement été éliminés par l’Égypte aux tirs au but (1-1, 3-4 aux t.a.b). Le Burkina Faso a produit du jeu au Gabon. Pour ce match face au Ghana, il a su surmonter l’usure physique et mentale pour s’imposer dans les dernières minutes, sur un beau coup-franc d’Alain Traoré.

Avez-vous ressenti une grosse motivation des deux équipes pour cette petite finale ?

C’est difficile d’être à 100 %. Les deux équipes restaient sur la déception de l’élimination lors des demi-finales. C’est la troisième semaine de compétition, après deux semaines de préparation. Les joueurs sont fatigués. De plus, la pelouse n’était pas de bonne qualité, ce qui n’a pas aidé les deux équipes. Ce match s’est joué sur un rythme assez lent. Parfois, cela a même ronronné. Le sélectionneur du Ghana avait décidé de changer plus de la moitié de son équipe par rapport à la demi-finale. Le Burkina Faso a quant à lui joué avec son équipe type. C’était un pari, il a réussi.

Les Black Stars ont malgré tout légèrement dominé les quarante-cinq premières minutes…

Disons qu’ils ont réussi à se procurer les meilleures occasions, mais en première période, c’était tout de même assez décevant. Aucune des deux équipes n’est parvenue à vraiment emballer le match. Les remplaçants, surtout ghanéens, manquaient logiquement de rythme. Les Burkinabè ont de leur côté pris davantage d’initiatives après la pause, mais globalement, il n’y a pas eu beaucoup d’occasions de s’enthousiasmer. Cela n’est pas vraiment étonnant dans ce type de rencontre. La motivation n’est absolument pas la même que pour une vraie finale….

Quelle image vous laisse le Burkina Faso lors de cette CAN ?

C’est une sélection solide, très bien organisée, et qui joue bien, comme face à l’Égypte en demi-finale. Techniquement, c’est d’un bon niveau. Elle m’a fait une très bonne impression. J’ai bien aimé certains joueurs, comme le gardien Koffi, l’attaquant Nakoulma, qui donne beaucoup, ou le capitaine Kaboré. Ce sera très intéressant de suivre ses prochains matches.

Fermer

Je me connecte