Fermer

Dans la Corne de l’Afrique, 17 millions de personnes menacées de famine par la sécheresse

Durant les années où El nino est actif, l'Afrique de l'Est recense environ 50 000 cas de choléra de plus annuellement. © Mulugeta Ayene/AP/SIPA

Dans la Corne de l’Afrique, la sécheresse menace la sécurité alimentaire de 17 millions de personnes, indique l’agence des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). L’organisation évoque “une situation d’urgence humanitaire”.

C’est un cri d’alarme qu’a lancé la FAO, en marge du 28ème Sommet de l’Union Africaine qui se déroule en ce moment à Addis-Abeba. D’après les estimations de l’organisation onusienne, près de 17 millions de personnes risquent de faire face à de graves pénuries alimentaires dans les pays de la Corne de l’Afrique (à savoir l’Érythrée, Djibouti, l’Éthiopie, le Kenya, la Somalie, le Soudan du sud, le Soudan et l’Ouganda). En cause : la sécheresse généralisée qui y sévit depuis plusieurs mois.

« Seul un quart des pluies attendues est finalement tombé et celles prévues pour la période allant d’octobre à décembre se sont avérées insuffisantes », indique la FAO dans un communiqué. Les faibles précipitations ont entraîné une série de mauvaises récoltes et la diminution du cheptel des éleveurs.

Situation de « pré-famine »

L’agence s’inquiète particulièrement de la situation en Somalie, estimée en alerte de « pré-famine », ainsi qu’en Éthiopie et au Kenya. « Une intervention humanitaire immédiate et de grande échelle est indispensable », estime l’organisation, qui précise que les prochaines pluies ne sont pas attendues avant deux mois. De graves pénuries et des cas de malnutrition sont également rapportés au Soudan du Sud, au Soudan et dans la région de Karamoja, en Ouganda.

« Il s’agit avant tout d’une situation d’urgence humanitaire, il faut également protéger les moyens d’existence. Il est temps d’agir maintenant », souligne la FAO, qui garde en mémoire la mort de faim de près de 260 000 enfants dans la zone entre octobre 2010 et avril 2012.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici