Athlétisme : son coéquipier sanctionné pour dopage, Usain Bolt perd une médaille d’or

Par Jeune Afrique avec AFP

e Jamaïcain Usain Bolt fête sa médaille d'or sur le 200 mètres lors des jeux olympiques de Rio le 18 août 2016. © David J. Phillip/AP/SIPA

La superstar du sprint a officiellement perdu la médaille d'or qu'il avait obtenu aux JO de 2008 après la disqualification de son coéquipier sur le relais du 4x100m, Nesta Carter. Selon le Comité olympique international (CIO) celui-ci s'est rendu coupable de dopage.

 

« Nesta Carter est reconnu coupable d’avoir enfreint la réglementation antidopage lors des jeux Olympiques de Pékin en 2008 », a indiqué l’instance olympique dans un communiqué publié mercredi 25 janvier.

La disqualification de l’athlète jamaïcain entraîne celle de son équipe sur l’épreuve du 4x100m à laquelle il participait à l’époque.

En cas d’appel éventuel d’un des deux sportifs, « la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) transférera le dossier et le transmettra à la Fédération jamaïcaine pour déterminer la sanction de Carter, au-delà de la disqualification » précise encore le CIO.

« L’IAAF va également re-tester tous les échantillons de cet athlète prélevés dans les autres compétitions », renchérit l’IAAF en personne dans un communiqué.

Une décision attendue

L’or à Pékin revient désormais au relais de Trinité et Tobago, le Japon monte sur la 2e marche du podium et le bronze revient au Brésil.

Cette décision était attendue. En juin 2016, le CIO avait annoncé le contrôle positif de Carter à un stimulant, établi à la suite d’un vaste programme de réanalyses lancé par le CIO ces derniers mois.

Usain Bolt lui-même s’attendait à perdre cette médaille, à la suite de l’annonce du contrôle positif de Carter. « Ça ne changera en rien mon héritage. Je serai déçu bien sûr de perdre cette médaille mais c’est la vie. Que voulez-vous faire? Je n’ai aucun contrôle là-dessus », avait déclaré l’athlète lors des jeux Olympiques de Rio, en août dernier.

L’homme le plus rapide du monde, qui a bâti sa légende sur trois triplés (100, 200 et relais 4×100 m) réalisés en 2008, 2012 et 2016, n’est désormais plus détenteur que de huit titres olympiques.