CAN 2017 : après l’élimination de l’Algérie, le sélectionneur George Leekens démissionne

Par Jeune Afrique

Georges Leekens alors sélectionneur de la Tunisie pendant la CAN en Guinée équatoriale, le 26 janvier 2015. © Themba Hadebe/AP/SIPA

Au lendemain de l’élimination de l'équipe algérienne de la CAN 2017 dès le premier tour de la compétition, Georges Leekens, le sélectionneur des Verts, a annoncé sa démission.

L’information a été révélée par l’agence APS, qui cite le directeur des équipes nationales, Walid Sadi, puis elle a été confirmée par la Fédération algérienne de football (FAF), le 24 janvier.

« Pour le bien de tous, je préfère partir »

« Vu la pression qui est exercée sur la fédération et l’équipe nationale, j’ai préféré arrêter mon contrat par amitié au président de la FAF, qui mérite le respect. Pour le bien de tous, je préfère donc partir, même si je le fais avec un pincement au cœur en souhaitant toute la réussite du monde à l’équipe nationale », a-t-il déclaré à la FAF.

Les autres membres du staff technique quitteront également la sélection nationale, a ajouté la fédération.

Pour se qualifier pour la suite, après son nul surprenant contre le Zimbabwe (2-2) puis sa défaite contre les Tunisiens (2-1), l’Algérie devait non seulement battre le Sénégal, mais également espérer que la Tunisie perde face au Zimbabwe. Mais les Aigles de Carthage, victorieux le 23 janvier à Libreville, n’ont laissé aucune chance aux Fennecs.

Georges Leekens avait pris les commandes techniques de l’équipe nationale fin octobre 2016, succédant au Serbe Milovan Rajevac. En seulement trois mois, le miracle espéré avait peu de chance de se produire…

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici