Gabon : fin de la grève chez Shell sur fond de revente de la compagnie

Par Jeune Afrique avec AFP

Le logo de Shell. © Kirsty Wigglesworth/AP/SIPA

Les salariés de Shell-Gabon, qui avaient entamé une grève le 12 janvier pour obtenir des garanties et des indemnisations sur fonds d'inquiétudes sur la vente d'une partie des actifs de la société, ont repris le travail après un accord avec la direction.

« La reprise du travail dans toutes les installations où opère la société Shell-Gabon est effective », après un accord obtenu avec la médiation du gouvernement, a indiqué l’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep), syndicat qui avait appelé à la grève, cité lundi par la presse gabonaise et par l’AFP.

Shell, un des deux opérateurs historiques au Gabon, avec le français Total (qui a absorbé Elf), serait sur le point de céder sa filiale gabonaise, provoquant l’inquiétude de ses 400 salariés.

Shell doit signer courant janvier un accord de vente de ses actifs au Gabon avec le fonds d’investissement américain Carlyle, avait indiqué mi-janvier une source proche du dossier, avançant une transaction d’un montant compris entre 600 millions et un milliard de dollars.

Les salariés gabonais s’inquiétaient du départ d’une société qui « a créé et promu un environnement de travail d’une qualité exceptionnelle », selon l’Onep.

Selon les conditions de l’accord de fin de grève évoquées par la presse gabonaise, les salariés bénéficieront d’une prime au moment de la conclusion de la vente et ont reçu des garanties quant au maintien de l’emploi.

Le Gabon est le plus petit membre de l’Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep) qu’il a réintégré à sa demande en 2016.

Le pays extrait du brut de son sous-sol depuis 1956 mais sa production est en baisse depuis un pic atteint en 1995 (-9% entre 2014 et 2015, avec une production d’environ 200 000 barils par jour). Les majors présentes sur place – Total, ENI et Shell – ont bien lancé des programmes d’exploration, mais ceux-ci se sont avérés infructueux.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici