Égypte : cinq soldats tués dans le Sinaï

Par Jeune Afrique avec AFP

Photo diffusée par le groupe terroriste État islamique montrant une attaque terroriste dans laquelle huit policiers ont été tués le 9 janvier 2017 dans le Sinaï (est). © AP/SIPA

Cinq soldats égyptiens ont été tués ce dimanche dans la péninsule du Sinaï, dans l'est du pays, par des "éléments fondamentalistes", a-t-on appris lundi auprès de l'armée égyptienne.

« Les forces armées déplorent avec tristesse et douleur les cinq martyrs tués dans le Sinaï des mains d’éléments fondamentalistes déloyaux, ennemis de la nation et de la religion », précise-t-elle dans un communiqué publié lundi 23 janvier.

L’armée égyptienne n’a pas fourni plus de détail sur les circonstances de cette attaque, qui n’a toujours pas été revendiquée.

C’est au moins la troisième attaque visant des soldats et des policiers depuis le début du mois en Égypte.

Des attaques régulières

Le 9 janvier, huit policiers ont été tués dans une attaque au camion piégé dans le nord du Sinaï. La semaine suivante, huit autres policiers trouvaient la mort dans l’attaque d’un poste de de contrôle dans la province d’el-Wadi el-Gedid, dans le sud-ouest du pays.

Selon le gouvernement, ces dernières années, des centaines de soldats et de policiers ont été tués en Égypte dans des attaques jihadistes, revendiquées notamment par le groupe terroriste État islamique (EI).