CAN 2017 : l’Égypte arrache la victoire et se rapproche des quarts

Par Jeune Afrique avec AFP

Le gardien égyptien Essam El-Hadary, lors d'un entraînement le 14 janvier 2017 Port-Gentil au Gabon. © afp.com - Justin TALLIS

L'Égypte a décroché une victoire presque inespérée contre l'Ouganda (1-0), prenant une belle option sur les quarts de finale de la CAN 2017 et éliminant son adversaire du soir, samedi à Port-Gentil (Gabon).

Les Pharaons, qui font leur retour dans la compétition depuis leur victoire de 2010, ont une nouvelle fois déçu après leur match nul de la première journée, 0-0 contre le Mali, mais un but d’El Saïd survenu à la 89e minute a permis aux joueurs d’Hector Cuper de faire un grand pas vers les quarts, avant le choc de mercredi contre le Ghana, leader du groupe D et déjà qualifié.

Une victoire contre les « Black Stars » offrirait même la première place du groupe aux Égyptiens, qui se qualifieraient en cas de match nul.

Mais cette situation relève presque du miracle, tant les Pharaons ont peiné pour trouver la faille !

Le milieu offensif de la Roma Mohamed Salah est apparu bien esseulé dans l’attaque égyptienne, même s’il s’est procuré des frappes intéressantes (20, 24), ainsi qu’une situation de contre très dangereuse, qui a obligé le gardien ougandais Denis Onyango à sortir le ballon de la tête (45). Mais en ce qui concernait l’implication et l’agressivité, les Pharaons ont bien été dominés par les Cranes.

Record du joueur le plus âgé

Ceux-ci auraient même pu marquer en seconde période, d’abord par Ochaya (52), qui envoyait le ballon au fond des filets mais était signalé hors-jeu, puis sur un coup franc lointain de Aucho (57) repoussé par El Hadary du haut de ses 44 ans et 6 jours – le record de joueur le plus âgé à disputer la phase finale de la CAN.

Mais un regain d’agressivité des Égyptiens en fin de rencontre finissait par payer, lorsqu’El Saïd trompait Onyango d’une frappe à ras de terre (89), concluant une jolie action collective menée dans une défense exceptionnellement désorganisée.

L’Ouganda, équipe la plus faible du groupe sur le papier, est donc éliminée de la compétition avant même de disputer sa dernière rencontre contre le Mali, mercredi.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici