CAN 2017 : après la 6e journée, le Sénégal a le vent en poupe et l’Algérie peine

Par Jeune Afrique avec AFP

L'international sénégalais, Sadio Mané (droite), face au Zimbabwéen Willard Katsande, lors d'un match de la CAN-2017 à Libreville le 19 janvier 2017. ©

Le Sénégal a été le premier pays à se qualifier jeudi pour les quarts de finale de la CAN 2017 grâce à une seconde victoire en deux matches (2-0) devant le Zimbabwe. De son côté, la Tunisie repart de l'avant après avoir battu 2-1 l'Algérie, elle, en danger.

Le Sénégal, vainqueur de la Tunisie (2-0) avec pas mal de baraka, n’a connu aucun problème lors de son deuxième match, jeudi 19 janvier à Libreville face au Zimbabwe, une faible formation qui n’a de guerrière que son surnom.

Et c’est Sadio Mané, déjà buteur devant les Tunisiens, qui a concrétisé la domination de la première nation africaine du classement Fifa, en ouvrant la marque dès la 9e minute. Seul dans la surface de réparation, l’international sénégalais a trompé de près et du pied droit le gardien zimbabwéen Mkuruva.

Sur l’une des nombreuses montées sénégalaises, le défenseur Bhasera a commis une faute juste en face des buts de Mkuruva. D’un tir brossé du droit, Henri Saivet a doublé la mise pour le Sénégal cinq minutes plus tard. À l’heure de jeu, le sélectionneur Aliou Cissé a d’ailleurs fait sortir son double buteur, pour le ménager en vue des joutes à venir, et le remplacer par Sow.

Avec six points, le Sénégal est le premier pays qualifié avant la dernière journée lundi, devant les autres équipes de son groupe : la Tunisie (3), l’Algérie et le Zimbabwe (1 pt chacun).

La Tunisie reprend espoir, l’Algérie au plus mal

Un peu plus tôt, la Tunisie s’est pour sa part relancée après avoir pris le meilleur sur l’Algérie dans le derby du Maghreb.

Ce succès (2-1), qui place les Tunisiens en position de force pour décrocher l’autre ticket du groupe B, condamne les coéquipiers de Mahrez, sauveur de son pays lors du match d’ouverture face au Zimbabwe (2-2) grâce à un doublé, à un exploit devant… le Sénégal, lundi prochain.

De son côté, la Tunisie ne devrait pas connaître trop de problème face à une équipe du Zimbabwe – la plus faible du groupe – limitée techniquement et collectivement.