Culture

Comores : Sakina M’sa, en mode solidaire

Entre les fashion weeks africaines, l'exportation des tissus et les défilés en Occident, le stylisme africain est en plein essor. Portraits de créateurs locaux qui revendiquent leur héritage hors du continent.

Habituée des défilés parisiens, la styliste franco-comorienne est à la tête d’une entreprise d’insertion : "Mes origines se ressentent dans la manière dont je travaille, c’est la solidarité africaine", dit-elle.

Portée par de jeunes actrices comme Julia Molkhou et Pauline Lefèvre ou par la polémiste Rokhaya Diallo, sa ligne de prêt-à-porter (robe Raja : 990 EUR) très graphique est secondée par une ligne conçue autour du bleu de travail et de tee-shirts cultes comme le Goutte d’Or j’adore.

Présente de Paris à Nagoya, au Japon, Sakina M’sa cherche aujourd’hui une capitale africaine où installer son label.

>> Retrouvez notre dossier "L’Afrique, c’est chic"

Fermer

Je me connecte