RD Congo : deux soldats et trois miliciens tués dans le Nord-Kivu

Par Jeune Afrique avec AFP

Des membres des FARDC, près de Goma, en août 2012. © Jerome Delay/AP/SIPA

Deux soldats congolais et trois miliciens ont été tués vendredi dans une attaque contre une position de l'armée dans l'est de la RD Congo.

« Un groupe maï-maï a attaqué la position des FARDC (armée congolaise) à Kirumba. Le bilan provisoire fait état de trois maï-maï tués, deux militaires FARDC tués et quatre blessés », a déclaré, vendredi 30 décembre à la presse, Julien Paluku, gouverneur de la province du Nord-Kivu.

Le capitaine Mak Hazukay, porte-parole de l’armée dans la région a confirmé ce bilan, précisant que les miliciens « cherchaient à récupérer les armes et munitions » dans les dépôt de l’État-major de l’armée.

Situé à environ 180 kilomètres au nord de Goma, capitale du Nord-Kivu, Kirumba est une localité du territoire de Lubero, frontalière à celle de Beni, où plus 700 civils ont péri dans une succession de massacres depuis octobre 2014.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici