Fermer

Ouganda : une caricature sur le génocide rwandais fait grincer des dents à Kigali

Par Jeune Afrique avec AFP

Paul Kagamé lors d'un discours sur les 20 ans du génocide Tutsi en 2014. © Steven Senne/AP/SIPA

Le quotidien gouvernemental ougandais New Vision s'est excusé ce mercredi pour la publication d'une caricature portant sur le génocide de 1994 au Rwanda. Le dessin a déclenché un tollé dans le pays voisin.

En seulement quelques heures de publication, mardi 20 décembre, la caricature en question a fait couler beaucoup d’encre.

Le Pape et Kayumba Nyamwasa

Le dessin incriminé représente le Pape, chapelet à la main, s’adressant au président rwandais Paul Kagamé : « Abbé Kagamé,  je ne demande pas uniquement pardon pour le génocide des Tutsis mais aussi pour le penchant que j’ai éprouvé de vouloir éliminer Kayumba Nyamwasa« .

Le Pape fait ici allusion aux tentatives d’assassinat qui ont visé l’ancien chef d’état-major rwandais Faustin Kayumba Nyamwasa. Ce dernier, critique virulent de Paul Kagamé, est aujourd’hui réfugié en Afrique du Sud.

Humour grinçant

La publication de cette caricature avait pour objet de tourner en dérision des propos tenus la semaine passée par Paul Kagamé. Celui-ci avait réclamé que l’Église catholique présente des excuses en tant qu’institution pour son rôle dans le génocide.

L’Église catholique rwandaise a été à plusieurs reprises mise en cause pour sa proximité avec le régime hutu extrémiste de l’époque et pour l’implication de prêtres et de religieux dans les massacres.

Elle a déjà demandé pardon pour l’implication de certains de ses membres dans le génocide, mais estime n’avoir « pas participé au génocide » en tant qu’institution.

« Inacceptable »

La caricature a été dès plus mal accueillies au Rwanda, où New Vision a été comparé au journal satirique français Charlie Hebdo, notamment sur les réseaux sociaux.

« La caricature d’aujourd’hui dans @NewVisionWire est au-delà du mauvais goût. Se moquer du génocide n’est pas amusant. C’est le nier. Inacceptable », a notamment twitté Yolande Makolo, directrice de la Communication à la présidence rwandaise.

Selon une source au sein de New Vision, le directeur du journal aurait depuis personnellement appelé le président Kagame pour lui présenter ses excuses.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici