Dossier

Cet article est issu du dossier «Afrique de l'Ouest : quel bilan diplomatique pour la Cedeao ?»

Voir tout le sommaire
Diplomatie

De Monrovia à Freetown, la Cedeao face à la contagion du conflit libérien

Foday Sankoh, leader du RUF, à Freetown, en 2000.² © BRENNAN LINSLEY/AP/SIPA

La Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest, engagée dans le conflit au Liberia, s'implique naturellement en Sierra Leone dès 1991.

1991-2000

Au début de l’année 1991, la première guerre civile libérienne s’étend au pays voisin, la Sierra Leone. Le Libérien Charles Taylor a en effet favorisé la fondation du Front uni révolutionnaire (RUF, en anglais), opposé au régime sierra-léonais et dirigé par Foday Sankoh, qui déclenche une guerre civile durant laquelle la Cedeao va intervenir à plusieurs reprises.

En 1991, un groupe d’observateurs militaires de l’Ecomog, la force militaire de la Cedeao, apporte son aide aux forces armées du gouvernement de Joseph Momoh, aux prises avec le RUF. Ce dernier est d’abord repoussé, mais Joseph Momoh sera finalement renversé par sa propre armée. La Cedeao n’en a cependant pas fini avec la Sierra Leone.

Six ans plus tard, en 1997, alors qu’Ahmed Tejan Kabbah vient d’être à son tour éjecté du pouvoir, l’Ecomog est chargée de veiller à l’application des décisions du Conseil de sécurité des Nations unies, qui a proclamé un embargo sur les armes. Elle surveille également la bonne marche du cessez-le-feu signé par la junte au pouvoir le 23 octobre 1997, sous la pression de la Cedeao.

Le 10 mars 1998, suite à une riposte de l’Ecomog après une violation du cessez-le-feu, Ahmed Tejan Kabbah est réinstallé au pouvoir. Mais les combats ne cessent pas et le RUF continue de se battre en terrorisant les populations. Le 7 juillet 1999, les parties signent toutefois un accord de paix à Lomé, prévoyant la mise en place d’un gouvernement d’union nationale. Cela permet à l’ONU d’autoriser le déploiement de la Mission des Nations unies en Sierra Leone (Minusil) le 22 octobre 1999. Le 2 mai 2000, celle-ci prend officiellement le relais de l’Ecomog.

Fermer

Je me connecte