Mario Balotelli dérape : racisme, antisémitisme… ou idiotie ?

Mario Balotelli. © AFP

On le connaissait victime de racisme, le voici attaqué par les antiracistes. Il faut dire que le footballeur italien Mario Balotelli n'a pas brillé par sa subtilité dans un message sur internet.

Faute de faire trembler les filets en Angleterre, où il n’a pas inscrit le moindre but depuis le début de la saison, Mario Balotelli aura au moins marqué les esprits. Pour le pire. Et il en est devenu la cible des antiracistes, lui qui recueillait habituellement leur soutien.

>> Lire aussi : "Football africain : tout pour le buzz"

"Ne soyez pas raciste. Soyez comme Mario. C’est un plombier italien, créé par des Japonais, qui parle anglais, ressemble à un Mexicain, saute comme un noir et attrape des pièces comme un Juif", a publié le footballeur italien d’origine ghanéenne via une photo sur son compte Instagram, lundi 1er décembre.

Problème : le second degré n’a pas franchement fonctionné et l’attaquant s’est retrouvé sous le feu des critiques et des accusations d’antisémitisme. Ce qui l’a poussé à se défendre en effaçant son message et en publiant de manière toute aussi maladroite sur Twitter "Ma mère est juive donc fermez-la". Échec.

Mardi 2 décembre au matin, il a donc une nouvelle fois tenu à présenter ses excuses. "Je tiens à m’excuser si j’ai offensé quelqu’un. Le post était censé être antiraciste avec de l’humour. Maintenant, j’ai compris que sorti de son contexte, cela peut provoquer un effet contraire. Tous les Mexicains n’ont pas de moustache, tous les noirs ne sautent pas haut et tous les Juifs n’adorent pas l’argent. J’ai utilisé un dessin fait par quelqu’un d’autre parce qu’il faisait référence à Super Mario et je pensais que c’était amusant et non offensif. Encore une fois, je suis désolé."

Mieux vaudrait en effet que l’affaire s’arrête là. Balotelli se retrouve sous la menace d’une enquête de la Ligue anglaise de football (FA) et pourrait risquer jusqu’à cinq matches de suspension pour propos racistes. En attendant, son club, le Liverpoll FC, a déclaré qu’il s’occuperait de ce problème en interne.

_________________

Par Mathieu OLIVIER

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici