Justice : condamné pour conduite en état d’ivresse, Yaya Touré nie avoir bu volontairement

Yaya Touré, en décembre 2014, face à Crystal Palace. © Jon Super/AP/SIPA

La saison de Yaya Touré à Manchester City n’est décidément pas de tout repos. Arrêté en état d’ivresse au volant de sa voiture fin novembre, il a été condamné ce lundi à 18 mois de retrait de permis de conduire. Mais l’Ivoirien assure tout de même qu’il n’a pas bu intentionnellement.

Le milieu de terrain ne fera pas appel de sa condamnation à 18 mois de retrait de permis et 64 000 euros d’amende, alors qu’il avait été arrêté en état d’ivresse au volant de sa voiture le 28 novembre.

« J’accepte la sentence et l’amende, et je voudrais présenter mes excuses pour cette situation», a déclaré Yaya Touré dans un communiqué, mardi 13 décembre, au lendemain de son procès.

Toutefois, l’Ivoirien, musulman pratiquant, a tenu à s’expliquer, dans le même document.  « J’ai toujours refusé de boire de l’alcool. Ceux qui me connaissent ou suivent le football m’auront vu refuser de boire du champagne quand je suis élu homme du match, à cause de mon attachement à ma religion », a-t-il ainsi expliqué.

Et de conclure : « Je ne vais pas faire appel. Cependant, il est important pour moi de dire à la Cour que je n’ai pas consommé intentionnellement de l’alcool. Le juge, dans son jugement, a remarqué que je n’avais pas volontairement consommé de l’alcool. » Fin de l’histoire ?

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici