Afrique du Sud : dix citations de Nelson Mandela qui éclairent sa vie

Par Jeune Afrique

Nelson Mandela nous a quittés le 5 décembre 2013. © AFP

Il y a un an disparaissait le héros de la nation Arc-en-Ciel, Nelson Mandela. Retour sur un destin consacré à la libération du peuple sud-africain à travers dix citations.

1 – "Un individu est un individu à cause des autres individus"

Traduction de l’éthique africaine dans laquelle Mandela été élevé, l’Ubuntu, et qui irradie toute son action dans son travail de reconstruction de l’Afrique du Sud post-apartheid.

 

>> Lire notre dossier :  Nelson Mandela, l’Africain du XXe siècle

2 – "Mon engagement envers mon peuple s’est fait au détriment de ceux que je connaissais le mieux et que j’aimais le plus"

Dans son autobiographie Un long chemin vers la liberté,  Mandela évoque aussi le gâchis que fut sa vie privée.

3 – "Peut-être l’Histoire a-t-elle voulu que le peuple de notre pays paie ce lourd tribut parce qu’elle nous a légué deux nationalismes qui ont dominé le XXe siècle en Afrique du Sud… Comme ces deux nationalismes revendiquent la même terre, l’affrontement ne pouvait qu’être impitoyable".

Mandela à propos du contexte historique qui a permis l’avènement de l’apartheid en Afrique du Sud.

4 – "Les Africains veulent une juste part de l’Afrique du Sud. Ils veulent la sécurité et un rôle dans la société. Ils veulent le droit de vivre. Quant à moi je me suis voué à cette lutte du peuple africain. Je me suis battu contre la domination blanche et je me suis battu contre la domination noire. J’ai chéri l’idéal d’une société libre et démocratique dans laquelle tous les hommes vivraient en harmonie et avec des chances égales. C’est un idéal que j’espère défendre ma vie durant. Mais s’il le faut, c’est un idéal pour lequel je suis prêt à mourir".

Extrait du discours de Mandela lors du "procès de Rivonia", à Pretoria en octobre 1963, au terme duquel, en juin 1964, il sera condamné à la prison à vie.

5 – "Il aurait été très difficile, sinon impossible, pour un homme seul de résister. Je ne sais pas ce que j’aurais pu faire si j’avais été seul. Mais la plus grande erreur des autorités a été de nous laisser ensemble, car ensemble notre détermination a été renforcée…"

Nelson Mandela à propos de sa détention, dans Un long chemin vers la liberté.

Découvrez notre application iPad consacrée à Nelson Mandela.

 

 

 

 

 

 

 

6 – "J’ai toujours pensé que l’exercice physique n’était pas seulement la clé de la santé du corps, mais aussi de la paix de l’esprit…"

Pendant sa détention à Robben Island, Nelson Mandela s’est astreint à respecter une discipline physique très exigeante.

7- "Je ne bois pas d’alcool. C’est trop fort pour moi".

Mandela explique pourquoi, lors de la cérémonie organisée pour sa libération, il ne fera que tremper ses lèvres dans le verre que De klerk lui propose de boire pour arroser l’accord.

8 – "J’ai joué mon rôle et ne demande qu’à m’effacer dans l’obscurité. (…) Je n’ai pas envie d’atteindre les 100 ans en essayant de résoudre les conflits à travers le monde. Mais je demeurerai un citoyen loyal pour l’Afrique du Sud et j’examinerai les demandes de mon pays qui seront dans l’intérêt de la paix".

En juin 2004, Nelson Mandela prononce un discours lors d’une conférence de presse. Il annonce son retrait de la vie publique.

9- "Je n’étais pas un messie, mais un homme ordinaire qui était devenu un leader en raison de circonstances extraordinaires."

Extrait d’Un long chemin vers la liberté.

10 – "Être libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres."

Extrait d’Un long chemin vers la liberté.