Football : Mario Balotelli à Liverpool, un fair-play qui valait un million de livres sterling

Mario Balotelli, le 21 avril 2016, lors du match entre Milan et Capri, à Milan. © Antonio Calanni/AP/SIPA

Le "Sunday Times" a révélé dimanche une des clauses de l’ancien contrat de Mario Balotelli à Liverpool. Le club anglais promettait, selon les documents issus de l’enquête Football Leaks, un million de livres (1,2 million d’euros) à son joueur, si, durant la saison, il était exclu moins de trois fois du terrain pour comportement violent, crachat ou insultes.

Une clause qui ne pouvait qu’inciter à la modération le footballeur italien d’origine ghanéenne. Aux terme de son contrat avec Liverpool, celui-ci devait empocher son million de livres à la fin de saison s’il n’avait pas été « exclu du terrain à trois occasions ou plus pour comportement violent, crachat sur un adversaire ou une autre personne, pour des paroles ou des gestes insultants et ou contestation », a révélé le Sunday Times, dimanche 4 décembre, dans le cadre de l’enquête Football Leaks menée par un consortium de douze journaux européens.

Mario Balotelli, qui percevait déjà un salaire de 4,25 millions de livres par an, ne bénéficiait pas de ce seul bonus. Toujours selon le Sunday Times, une prime de 50 000 livres par but inscrit était en effet prévue pour peu que l’attaquant dépasse la barre des cinq buts au cours de la saison. Cela n’aura toutefois pas été le cas : s’il a inscrit sept buts en neuf matches avec Nice cette saison, l’Italien n’avait marqué qu’une seule fois en 16 matches avec Liverpool.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici