Fermer

Maroc : des responsables de la police démis de leurs fonctions

Par Jeune Afrique avec AFP

Un membre de l'unité antiterroriste marocain en 2015. © Abdeljalil Bounhar/AP/SIPA

De hauts responsables de la police marocaine ont été démis de leurs fonctions ou seront traduits en conseil de discipline après de "graves dysfonctionnements" et des "manquements professionnels", a-t-on appris jeudi de source officielle. Aucune précision n'a été fournie sur les faits qui leur sont reprochés.

Le directeur général de la police « a décidé de présenter devant un conseil de discipline nombre de responsables centraux de la DGSN (Direction générale de la sûreté nationale) », a rapporté l’agence de presse officielle MAP.

Ce conseil devra statuer sur des « manquements professionnels » qui leurs sont reprochés, après une enquête administrative qui a ciblé, en octobre et novembre, les départements informatique et scientifique de la police judiciaire marocaine, précise la MAP, citant un communiqué de la DGSN (Direction générale de la sûreté nationale).

Aucune précision sur les faits reprochés 

La commission chargée de l’enquête, mise en place par le patron de la DGSN, Abdellatif Hammouchi, a relevé des « dépassements professionnels graves et des dysfonctionnements professionnels à plusieurs niveaux de gestion ».

Si les fautes reprochées sont graves, la DGSN ne précise pas la nature exacte des faits reprochés aux personnes mises en cause.

Certains des responsables ciblés pas ces mesures ont d’ores et déjà été démis de leurs fonctions. Parmi eux, l’ancien directeur central des systèmes d’information, de télécommunications et d’identification, ainsi que le chef du service de sécurité des systèmes d’information.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici