Fermer

Le mauricien International Financial Services passe sous pavillon britannique

Image d'illustration. Vue de Port-Louis, capitale de Maurice et siège de International Finance Services. © DR

International Financial Services (IFS Mauritius), intermédiaire depuis 20 ans des acteurs européens et américains investissant en Afrique, est racheté entièrement par un investisseur basé à Jersey (dépendance de la Couronne britannique).

À l’origine de cette transaction de 127,3 millions de dollars (120 millions d’euros) : Rony Lam, directeur général depuis 2014 de MCB Capital Markets, la banque d’investissement de Mauritius Commercial Bank (6,8 milliards de dollars d’actifs fin 2015).

Le Mauricien, expert-comptable et conseiller financier passé par KPMG, HSBC et Barclays à Londres, a piloté pendant dix mois cette opération qui permet à Sanne Group de mettre la main sur un des plus gros acteurs de la place financière offshore de Maurice. Le cabinet d’avocats d’affaires Carey Olsen (Jersey) est le conseiller juridique de l’opération, le bureau londonien de PwC a supervisé la diligence raisonnable, tandis que la banque d’affaires britannique Investec Bank Plc est le conseiller financier et le courtier de la transaction.

L’opération sera financée à travers une augmentation de capital de 90,1 millions de livres sterling (106 millions d’euros), complétée par le transfert de 4,1 % de Sanne Group aux actionnaires de IFS Mauritius. Sa finalisation est attendue avant début janvier 2017. Coté à Londres (700 millions de dollars de capitalisation), Sanne Group est détenu principalement par des gestionnaires de fonds britanniques : Standard Life Investments Ltd, Liontrust Investment PartnersOld Mutual Global Investors… Il gère environ 100 milliards de livres sterling d’actifs.

Cette cession offre une voie de sortie toute trouvée à Couldip Lala et Dev Joory. Pour ces deux pionniers de l’industrie financière mauricienne, qui ont fondé International Financial Services en 1993, la question de la succession et du futur du groupe commençait à se faire pressante. Après une vingtaine d’années d’exercice, leur structure compte 260 salariés, environ 1 000 clients et plus de 82 milliards de dollars d’actifs sous gestion. En 2015, son bénéfice d’exploitation a atteint 18,4 millions de dollars, soit une marge bénéficiaire d’exploitation de 65 %.

Le rachat d’IFS Mauritius est la plus grosse acquisition réalisée par Sanne Group, dirigé depuis 2012 par le vétéran de la place financière de Jersey Dean Godwin. L’institution créée en 1988 entend faire de sa future filiale mauricienne « une nouvelle division autonome opérant en tant que plateforme axée sur les marchés émergents » (Afrique, Asie et Moyen-Orient).

Pour MCB Capital Partners, cette opération prouve que Maurice conserve son attractivité, en dépit des controverses ayant émaillé au premier semestre la renégociation de l’accord d’investissement entre l’île et l’Inde. « Cela montre que la plateforme mauricienne a encore beaucoup de potentiel, surtout en ce qui concerne l’Afrique et l’Asie », nous a confié Rony Lam.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici