Fermer

Atlantic Business International conclut une convention de 30 millions de dollars avec African Guarantee Fund

Agence de Banque Atlantique à Abidjan, en Côte d'Ivoire, en septembre 2010. © Nabil Zorkot pour Jeune Afrique

Le holding commun à la Banque Centrale Populaire (BCP) marocaine et à l'Atlantic Financial Group (AFG) ivoirien a conclu avec l’African Guarantee Fund (AGF) une convention de 30 millions de dollars pour soutenir les PME ouest-africaines.

Atlantic Business International (ABI), le holding commun à la Banque Centrale Populaire (BCP) marocaine et à l’Atlantic Financial Group (AFG) ivoirien, a conclu avec l’African Guarantee Fund (AGF) une convention de 30 millions de dollars pour soutenir les PME ouest-africaines. Cet accord permet à ABI de faire passer de 15 à 30 millions de dollars la garantie apportée par AGF aux PME de la région, via un partage mutuel de risques.

Le réseau de filiales bancaires (Banque Atlantique) d’ABI au Burkina Faso, au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Mali, au Sénégal, au Niger et au Togo sera le canal de mise en œuvre de cet accord. ABI est dirigé par le banquier ivoirien Souleymane Diarrassouba, par ailleurs président de l’Association des banques et établissements financiers de la zone UEMOA. Souleymane Diarrassouba possède un excellent réseau dans le monde des affaires et entretient de bonnes relations avec les politiques de la région.

Le total de bilan de ABI se chiffrait à 4,2 milliards de dollars en 2015.

AGF présent dans 35 pays d’Afrique

Pour sa part, AGF s’appuie sur le fonds de garantie des investissements privés en Afrique de l’Ouest, Gari, racheté en décembre 2015 et depuis devenu AGF West Africa pour mener cette opération. AGF West Africa est dirigé par le béninois Franck Adjagba, ancien responsable Cedeao d’AGF. Au niveau du continent, AGF, dont le siège est basé à Nairobi, au Kenya est présidé par l’ivoirien Félix Bipko, un ancien de la Banque Atlantique.

L’African Guarantee Fund a été lancé en 2012 par la BAD en partenariat avec l’Agence danoise pour le développement international (Danida), l’Agence espagnole de coopération pour le développement international (Aecid) et l’Agence française de développement (AFD) pour soutenir les petites et moyennes entreprises sur le continent.

AGF mène des opérations dans 35 pays africains. Ses engagements sur les dix premiers mois de l’année 2016 se chiffrent à 220 millions de dollars de garanties émises pour 140 millions de dollars de prêts pour une disponibilité de financements 500 millions de dollars.

Environ 1 300 PME, dont 85% dirigées par des jeunes, ont bénéficié des produits de la structure AGF. «  Nous poursuivrons notre soutien aux PME du continent. Les besoins de financement des PME sont estimés à 150 milliards de dollars. Notre stratégie sera de jouer un rôle fédérateur pour collaborer avec les autres fonds engagés sur l’Afrique. Il faut diversifier les risques » nous a confié Félix Bikpo, qui achève actuellement un road-show en Afrique de l’Ouest.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici