Fermer

L’avocat Julien Baubigeat crée son cabinet spécialisé sur les flux Europe-Afrique

Fasciné par l’ethnologie en Afrique, Julien Baubigeat a découvert le continent sur le tard. © DR

Avocat d’affaires avec plus d’une quinzaine d’années d’expérience dans les grands cabinets internationaux des deux côtés de l’Atlantique, comme Hayns & Boone (Dallas), Orrick et Linklaters (Paris), Julien Baubigeat lance sa propre structure, Cabinet Baubigeat, rue de Berri, à Paris. Son objectif est de cibler le marché des opérations « mid-cap » en Afrique de l’Ouest.

Pour le juriste, les opérations de fusion-acquisition ou de partenariats entre sociétés étrangères et sociétés ouest-africaines de capitalisation intermédiaire, comprises entre 20 millions et 300 millions de dollars, sont en plein essor.

L’avocat français, qui œuvrait dernièrement chez UGGC, passe la moitié de son temps en Afrique, quinze jours par mois, principalement à Abidjan, où il a ouvert un bureau de représentation.

N’étant pas inscrit au barreau de la capitale ivoirienne, Julien Baubigeat travaille régulièrement avec plusieurs cabinets de la région, à l’instar de la structure de Sylvère Koyo, qui emploie une vingtaine de conseils dans la capitale ivoirienne. Ou encore, à Dakar, avec le cabinet Maat Consulting & Finance de Mbaye Dieng, constitué d’une quinzaine d’avocats.

Ses compétences conduisent aussi parfois l’avocat français à dialoguer avec des banques d’affaires locales, comme KeysFinance Partners, la boutique de conseil financier du Français Joël Cadier, installée à Abidjan, ou encore Bastion Capital. Cette banque d’affaires, fondée entre autres par l’Ivoirien Rock Fahkry et le Marocain Zak Fenijou, opère à partir de Londres, mais aussi d’Abidjan et de Casablanca.

Julien Baubigeat est en outre l’un des conseils de l’organisme de micro-finance Cofina, qu’il accompagne dans son développement dans une dizaine de pays africains.

Fasciné par l’ethnologie en Afrique, Julien Baubigeat a découvert le continent sur le tard. Par le biais de l’un de ses meilleurs amis, et client, Seydina Tandian, le manager sénégalais, fondateur de l’agence de notation West Africa Rating Agency.

De plus en plus d’avocats spécialistes de l’Afrique se mettent à leur compte après avoir fait carrière dans des cabinets internationaux.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici