Fermer

Tchad : heurts ethniques meurtriers à N’Djamena

Par Jeune Afrique avec AFP

Des soldats tchadiens à N'Djamena, en mars 2015. © Jerome Delay/AP/SIPA

Au moins cinq personnes sont mortes à N'Djamena vendredi 25 novembre, dans des heurts communautaires qui ont fait de nombreux blessés, a indiqué le ministre de l'Intérieur du Tchad.

Tout est parti d’une bataille opposant des membres de la communauté Zaghawa et ceux de la communauté Kreda après un match de football. La communauté Zaghawa est aussi celle du président Idriss Déby Itno et d’officiers de l’armée.

Au moins cinq victimes 

La bataille a provoqué la mort vendredi d’un jeune Kreda après un match de football entre des jeunes d’un même quartier. Pour une raison encore inexpliquée, les Zaghawas ont par la suite attaqué une cérémonie à la mémoire du jeune homme.

« Des personnes à bord de quatre véhicules ont débarqué au domicile du défunt […] et il s’en est suivi une bagarre entre Zaghawa et Kreda », a indiqué le ministre de l’Intérieur et de la sécurité, Ahmat Mahamat Bachir, qui confirme le bilan de cinq morts dont une femme et de nombreux blessés.

« Le gouvernement a pris l’affaire en mains »

« Nous avons consolé les Kreda et le gouvernement a pris l’affaire en mains », a ajouté le ministre, précisant que « les quatre véhicules des assaillants sont entre les mains de la police » et que plusieurs personnes avaient été arrêtées. « Nous avons pris toutes les dispositions sécuritaires pour qu’il n y ait pas de représailles », a poursuivi le ministre de la Sécurité.

La tension ne cesse de croître au Tchad, paralysé depuis des mois par des grèves de fonctionnaires qui demandent le paiement d’arriérés de salaires, alors que le pays fait face à l’effondrement de ses revenus pétroliers. L’opposition avait lancé un appel à « la ville morte » mardi 22 novembre afin de protester contre les mesures d’austérité gouvernementales, mais aussi contre la « mauvaise gestion ».

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici