Fermer

Marathons d’Afrique : voyage sur un continent qui court

Des marathoniens européens s'entraînent à Mombasa, au Kenya, en 2013. © SAYYID AZIM/AP/SIPA

Le marathon du Gabon se tient dimanche 27 novembre. S’il parvient à réunir un des plateaux les plus relevés de la spécialité en Afrique, il est loin d’être une exception sur le continent, où plusieurs dizaines de marathons se courent chaque année. Jeune Afrique vous propose une ballade interactive, à petites foulées.

Peter Kurui, Luke Kibet, Eliud Magut, Hosea Kipkemboi, Ezekiel Ngimba… Ces noms vous disent peut-être quelque chose si vous suivez avec attention l’actualité du marathon. Ce ne sont que quelques-uns des coureurs les plus expérimentés qui parcourront les 42,195 kilomètres de Libreville, ce dimanche 27 novembre, à l’occasion du marathon du Gabon.

Mais connaissez-vous Jacky Gibson ? À moins d’être un fan absolu de course à pied, sans doute pas. Henry Alfred Gibson, surnommé Jackie, est un athlète sud-africain ayant participé aux Jeux olympiques de 1936, fameuses olympiades de Berlin où Jesse Owens fit merveille devant les mines déconfites de l’appareil nazi.

Pourquoi ce rappel historique ? Car, huitième de l’épreuve du marathon olympique berlinois, Gibson a par la suite donné son nom à la course la plus ancienne de sa spécialité en Afrique. Le marathon Jackie Gibson se court ainsi depuis 1946 à Johannesburg et a fêté en avril ses 70 printemps. Malheureusement, Gibson n’aura jamais participé à l’épreuve qui porte son nom : le lieutenant de l’armée de l’air sud-africaine est mort avec son équipage dans le crash de son Lockheed B-34 en 1944.

Un engouement hors-norme

Depuis, de nombreuses autres courses ont vu le jour, en Afrique du Sud mais également sur tout le continent, où on en dénombre plusieurs dizaines chaque année. Du Cap à Tunis, en passant par le Kilimandjaro, la savane kényane ou le Cap-Vert, nous en avons répertorié 80 sur notre carte interactive, dont les plus prestigieux, tel le très particulier marathon des Sables au Maroc, ou celui dit « des deux Océans », créé en 1970.

Ce dernier, qui est en réalité un « ultra-marathon » de 56 kilomètres, relie les océans Indien et Atlantique sur la péninsule du Cap, en Afrique du Sud. Il symbolise surtout parfaitement l’essor de la discipline marathonienne sur le continent. Lors de sa première édition en 1970, seuls 26 coureurs avaient franchi la ligne d’arrivée. Ils sont aujourd’hui plus de 26 000 sportifs, touristes européens ou coureurs locaux, à se mesurer à lui.

Cliquez sur les icônes de la carte pour afficher les informations sur la course. En or : les plus anciens marathons du continent.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici