Fermer

Élection de Donald Trump : le recompte des voix demandé dans le Wisconsin

Par Jeune Afrique avec AFP

Donald Trump, le 5 novembre en Floride. © Evan Vucci/AP/SIPA

Une ex-candidate à la Maison Blanche, l'écologiste Jill Stein, a demandé le recompte des voix de la présidentielle américaine dans le Wisconsin. Des experts parlant d' "anomalies" remettent eux aussi en cause le système de grands électeurs qui a fait triompher Donald Trump sur Hillary Clinton.

Situé dans le nord du pays, le Wisconsin figure parmi les États très disputés de la présidentielle, remportée le 8 novembre au scrutin universel indirect et à la surprise générale par le milliardaire républicain face à l’ancienne secrétaire d’État du président Barack Obama, Hillary Clinton.

« Anomalies » dans 3 États comptant 46 grands électeurs 

L’équipe de campagne de l’écologiste Jill Stein, qui a levé le 1,1 million de dollars nécessaire pour demander un nouveau décompte, a évoqué jeudi 24 novembre des « anomalies » dans cet État, où étaient désignés 10 grands électeurs. Mais aussi dans 2 autres États clés, le Michigan (nord, 16 grands électeurs) et la Pennsylvanie (est, 20 grands électeurs), remportés de justesse par Donald Trump.

David Cobb, l’ancien directeur de campagne de l’ex-candidate écologiste, a par ailleurs assuré que « ces dernières 48-72 heures, des experts en cybersécurité […] nous ont donné des informations très troublantes sur la possibilité de failles en matière de sécurité dans les résultats électoraux à travers le pays ».

Controverse sur la sécurité du système électoral

Des spécialistes ont en effet invité le camp Clinton à recompter les voix dans ces trois États après avoir constaté qu’il manquait 7% de voix aux démocrates dans certains comtés du Wisconsin ayant utilisé des machines électroniques, relate le New York Magazine.

Si plusieurs experts estiment toutefois que la piste du piratage est très peu probable, un recompte des voix dans le Wisconsin relance néanmoins la controverse sur la sécurité du système électoral américain.

Pendant la campagne, la Russie avait notamment été accusée d’avoir orchestré des piratages informatiques (entre autres du parti démocrate) afin d’influencer la course.

Hillary Clinton avait 2 millions de voix de plus que Trump

Hillary Clinton a cependant concédé sa défaite et n’a pas, à ce jour, contesté les résultats. Selon les calculs de sources officielles, la démocrate a recueilli deux millions de voix de plus que son rival républicain.

Mais cette avance ne change rien au résultat de l’élection : Donald Trump a en effet remporté la majorité des grands électeurs (290, contre 232 pour sa rivale). Ce collège des grands électeurs, choisis avec soin par les partis auxquels ils restent loyaux, élira formellement Donald Trump le 19 décembre, un mois avant son investiture le 20 janvier.

Les partisans de ce système de grands électeurs, inscrit dans la Constitution, font valoir que si l’élection s’avérait serrée dans plusieurs États, un nouveau décompte des voix serait un cauchemar. L’opération coûterait cher : pour recompter les voix en Pennsylvanie, il faudrait lever 500 000 dollars avant le 28 novembre, et dans le Michigan il faudrait réunir 600 000 dollars d’ici le 30 novembre.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici