Fermer

Égypte : 8 soldats tués par l’explosion d’une voiture piégée dans le Sinaï

Par Jeune Afrique avec AFP

Des militaires égyptiens patrouillent à la frontière avec Gaza dans le Sinaï, le 1er juillet 2015. © Mohammed Ebaid/AP/SIPA

Huit soldats égyptiens ont été tués jeudi 24 novembre dans l'attaque à la voiture piégée d'un poste de contrôle dans le Sinaï, où la branche locale du groupe État islamique mène une insurrection, a annoncé l'armée.

« Un groupe de terroristes armés a attaqué un de nos postes de contrôle dans le nord du Sinaï, a indiqué un porte-parole militaire à l’AFP. Une attaque à la voiture piégée, les affrontements qui ont suivi et l’explosion d’un des véhicules ont causé la mort de huit membres des forces armées », a-t-il précisé.

Trois jihadistes ont également été tués dans les combats, selon la même source, qui n’a pas précisé la position exacte du poste de contrôle.

Le Sinaï, repaire de l’EI

Cette attaque, qui n’avait pas été revendiquée à 23h (GMT), est la plus meurtrière depuis celle lancée mi-octobre contre un poste de contrôle dans le nord du Sinaï qui avait fait 12 morts et six blessés parmi les soldats et qui avait été revendiquée par le groupe État islamique (EI).

Le nord de la péninsule du Sinaï est le repaire des jihadistes de l’EI, qui y infligent régulièrement des pertes aux forces de sécurité depuis que l’armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en 2013.

Selon le gouvernement égyptien, des centaines de policiers et soldats ont péri dans ces attaques, qui frappent aussi parfois Le Caire et le delta du Nil.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici