Fermer

États-Unis : Michael Jordan en larmes face aux louanges d’Obama

Par Jeune Afrique

Le président Obama et Michael Jordan se serrent la main à la Maison-Blanche le 22 novembre 2016. © Andrew Harnik/AP/SIPA

Barack Obama recevait mardi plusieurs personnalités américaines pour leur remettre la médaille de la liberté, qui distingue des parcours exceptionnels. Parmi les stars invitées, le basketteur Michael Jordan s'est montré particulièrement ému, laissant couler quelques larmes en entendant les louanges du président américain.

Le compte à rebours est lancé pour Barack Obama. Moins de deux mois avant de passer officiellement la main à Donald Trump, le président américain entame une sorte de tournée d’adieux après huit années passées à la Maison-Blanche. Et comme dans n’importe quel autre tour d’honneur, il en profite pour rendre hommage aux personnes qui ont compté pour lui.

C’est pourquoi Obama accueillait mardi 22 novembre à Washington 21 personnalités, artistes, sportifs, pour leur décerner la médaille de la liberté, la plus haute distinction civile américaine. Parmi eux, imposant son mètre 98 aux côtés du président, la légende de la NBA et des Chicago Bulls Michael Jordan. Encensé par Barack Obama qui le présente alors comme un apôtre de l’excellence, l’ancien basketteur ne peut s’empêcher de laisser échapper quelques larmes.

Des images qui ont fait le tour du monde et qui ne sont pas sans rappeler celles de 2009. À l’époque, « MJ », invité à fêter son entrée dans le hall of fame du basket, avait également été mitraillé en pleurs. Au cours de la cérémonie, Barack Obama, grand amateur de basket, a également décoré Kareem Abdul-Jabbar, mais aussi l’acteur Robert de Niro.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici