Fermer

[Le style de] Fally Ipupa : la sobriété portée aux nues

Le chanteur congolais Fally Ipupa. © LMPRESS

Fally Ipupa est le prince de la pop congolaise, mais pas seulement. Dans la tradition des paillettes de la sape, il a imposé une sobriété flamboyante. Décryptage d'un style vestimentaire soigné.

À 39 ans, Fally Ipupa est considéré comme un dieu vivant dans son pays natal, la RD Congo. Celui qu’on surnommait Anelka, qui s’est rebaptisé Dicap La Merveille – en hommage à l’acteur américain Leonardo Di Caprio – ou encore Hustler, fête cette année ses dix ans de carrière solo. Il s’apprête à sortir son cinquième album.

Sa musique, à l’image de son déhanché, emporte le public sur son passage, bien au-delà des frontières du fleuve Congo. Alors qu’il partage en ce moment la scène avec R. Kelly aux États-Unis, il a également enregistré un titre avec le rappeur français Booba. La recette de ce succès devenu international ? Une voix exceptionnelle et un répertoire de pop africaine moderne, qui ne sacrifie pas pour autant les bases de la rumba congolaise et du soukous. Mais Fally Ipupa est aussi un ambassadeur de l’élégance, qui apporte autant de soin à la qualité de sa musique qu’à son apparence.

Le style sans bling bling

Le jeune prodige, reconnu par ses pairs comme feu Papa Wemba ou encore Koffi Olomidé, a délaissé le bling bling de ces derniers – exit les costumes paillettes et les accessoires tape-à-l’œil – pour un parti pris stylistique qui le rapproche plus des dandys noirs américains, tel Kanye West ou Mos Def.

À la ville d’abord, il porte une attention aux basiques, t-shirts blancs ou bleus qui laissent apparaître les tatouages de ses bras, pantalons slim (on oublie la plupart du temps les modèles à trous), des modèles de sneakers running Nike et Adidas ou encore des Stan Smith blanches à talons compensés (il n’est pas monsieur tout le monde non plus, hein !). Il lui arrive cependant de se laisser aller au petit ensemble pantalon-chemise camouflage.  Du basique on vous dit !

A photo posted by Fally Ipupa (@fallyipupa01) on

 

A photo posted by Fally Ipupa (@fallyipupa01) on

 Le goût du luxe

L’artiste qui se déplace en jet privé affiche un goût prononcé pour les griffes de luxe, chez lesquelles il sélectionne le meilleur. Cela va de l’ensemble pantalon tunique noir Yves Saint Laurent (qu’il porte également sur scène) à la chemise col mao Chanel.

Hustler#saintlaurent#j3optical

A photo posted by Fally Ipupa (@fallyipupa01) on

 

A photo posted by Fally Ipupa (@fallyipupa01) on

La tête du chef bien couverte

Ses fans le savent, Fally Ipupa est un amateur de couvre-chefs. Ses casquettes en font un véritable ambassadeur de la griffe Ralph Lauren (il semble posséder tous les coloris), à qui il fait cependant quelques infidélités pour un modèle New Era estampillé des célèbres initiales entremêlées, NY (pour New York). Mais c’est surtout un passionné de chapeaux, en particulier de ceux issus des collections Burberry.

Ready to ✈️ New York City 👈🏾

A photo posted by Fally Ipupa (@fallyipupa01) on

Exercice de style

Pour pouvoir enfiler toutes ces merveilles et monter sur scène, Hustler entretient son physique. C’est donc tout naturellement qu’il porte une attention au choix de ses survêtements, principalement issus des collections Ralph Lauren et Nike. Le plus souvent dans des teintes sobres.

With my Brother from longtime @efe_one 👈🏾

A photo posted by Fally Ipupa (@fallyipupa01) on

Les détails qui font la différence

Enfin côté accessoires, il ne ménage pas ses efforts. C’est très souvent avec une paire de lunettes – grandes montures sélectionnées chez J3Optical à Paris, qui fournit de nombreuses stars – et des bagages de luxe qu’il sillonne la planète.

✈️

A photo posted by Fally Ipupa (@fallyipupa01) on

 

✈️

A photo posted by Fally Ipupa (@fallyipupa01) on

Conclusion

Dicap La Merveille casse les codes vestimentaires traditionnels de la scène musicale congolaise, sans pour autant les abandonner complètement. Son style est à l’image de sa musique : sobre, soigné, élégant et international !

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici