Fermer

Gabon : Jean Ping reçu par les autorités françaises au Quai d’Orsay

Par Jeune Afrique

Jean Ping. © V. FOURNIER/J.A.

Jean Ping, qui conteste toujours la réélection d'Ali Bongo Ondimba à un deuxième septennat au terme d'une présidentielle contestée, doit être reçu ce mardi par des représentants de François Hollande et de Jean-Marc Ayrault au Quai d'Orsay, a appris Jeune Afrique.

Voilà trois semaines que l’Élysée et l’état-major de Jean Ping discutaient d’une rencontre. C’est désormais chose faite : selon les informations de Jeune Afrique, l’ancien patron de l’Union africaine doit conjointement être reçu mardi 22 novembre par Thomas Mélonio, conseiller Afrique à l’Élysée et Laurent Pic, directeur de cabinet du ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault.

France, Belgique et États-Unis au programme 

Jean Ping se trouve depuis fin octobre en France, où il a rencontré plusieurs hommes politiques français, dont ses soutiens Jean-Marie Bockel, sénateur UDI du Haut-Rhin, Jean-Christophe Lagarde, président des centristes de l’UDI, et le député européen Jean-Luc Mélenchon, candidat à l’élection présidentielle.

Jean Ping a également rencontré Arnaud Montebourg, candidat à la primaire de la gauche en vue de la présidentielle française, mais aussi Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale.

Après une escale à Bruxelles, Jean Ping s’est également rendu aux États-Unis quelques heures après l’élection de Donald Trump. Il y a été reçu par certains membres du congrès américain, avant de revenir en France.

L’opposant doit quitter Paris samedi 26 novembre pour rentrer au Gabon, où la mission d’observation électorale de l’Union européenne doit dévoiler le 7 décembre ses conclusions définitives sur l’élection présidentielle gabonaise.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici