Fermer

Deryel International met à niveau Saham Assurances Cote d’Ivoire

En Côte d'Ivoire, Saham Assurance mise notamment sur une croissance de ses revenus dans l'assurance automobile. © DR

Saham Assurances Cote d'Ivoire, la filiale ivoirienne du groupe marocain d’assurances Saham, veut consolider sa place de leader local de l’assurance non vie (27 % de parts de marché), devant Allianz (12 %) et NSIA (12 %).

Dirigé par l’ivoirien Joël Ackah, Saham Cote d’Ivoire a signé le 18 novembre avec le cabinet Deryel International (Abidjan) un contrat d’assistance pour la mise en place, d’ici douze mois, de la certification ISO 9001 au niveau de son système de management. L’objectif est d’améliorer la qualité des services aux clients et les conditions de travail des agents de la compagnie d’assurance.

Plan stratégique

Cette mise à niveau s’inscrit dans le plan stratégique 2017-2019 que Saham entend déployer dans l’assurance non vie, un secteur qui croit à 16 % par an en Cote d’Ivoire, et où dix-sept assureurs sont positionnés. En 2015, le chiffre de l’assurance non vie s’est établi à 160 milliards de F CFA (244 millions d’euros) dans le pays, contre 137 milliards de F CFA l’année précédente.

Saham cible un chiffre d’affaires de 50 milliards de F CFA en 2016, après avoir réalisé 45 milliards de F CFA en 2015 pour un résultat net de 3,5 milliards de F CFA.

« Nous visons 70 milliards de F CFA de chiffre d’affaires d’ici trois ans », nous a confié Joel Ackah, qui table en particulier sur l’offre d’assurance auto de Saham. Celle-ci permet une prise en charge complète du client dès la survenue d’un accident ou d’une panne.

Couverture des risques politiques

Saham Côte d’Ivoire, qui renforce ses équipes, compte par ailleurs innover à moyen terme en se lançant dans la couverture des risques politiques ou liés au terrorisme. Un autre de ses grands projets portera sur la dématérialisation de toutes les procédures de l’assureur pour aboutir à zéro papier dans deux ans. 

Joel Ackah est un vétéran du secteur de l’assurance et a dirigé pendant plusieurs années l’Association des sociétés d’assurances de Côte d’Ivoire (ASACI). Il est en outre le frère de l’homme d’affaires Jean Marie Ackah, président élu du patronat ivoirien et fondateur du groupe agro-industriel Société ivoirienne de Production animale (Sipra).

Saham Finances rassemble les activités d’assurance (Saham Assurance), d’assistance (Saham Assistance) et de crédit à la consommation (Taslif) du holding marocain Saham Group. En 2015, cette branche a réalisé un chiffre d’affaires de 1,03 milliard de dollars, pour un résultat net de 80 millions de dollars. Le 7e groupe d’assurances africain (leader en dehors de l’Afrique du Sud) est détenu à 70 % par Saham Group, de l’entrepreneur marocain Moulay Hafid Elalamy, le reliquat revenant au sud-africain Sanlam Group. Ce dernier est le 1er assureur africain, avec 5,53 milliards de revenus en 2015. Ses premiers actionnaires sont le fonds de pension public sud-africain PIC et le fonds communautaire local Ubuntu-Botho Investments, que préside le tycoon minier Patrice Motsepe.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici