Fermer

Vidéo – Dieudonné, ferronnier d’art et entrepreneur social à Madagascar

Par

dieudonne_madagascar ©

Dieudonné exporte la plupart de son artisanat en fer forgé vers l'étranger. Il réinvestit une part des gains ainsi réalisés pour loger et nourrir ses employés. Visitez son site de production, qui a des allures de village autosuffisant. Un reportage de « Réussite », l’émission coproduite par le groupe Jeune Afrique, Canal + et Galaxie presse.

Dieudonné a 55 ans, il est ferronnier à Alasora sur l’île de Madagascar, et ce depuis 1991. Autrefois professeur d’université, aujourd’hui il produit près de 10 000 pièces d’artisanat par an. Abat-jours, lampes en métaux vieillies bijoux et autres baobabs en fer forgé : ses créations sont réservées à une clientèle malgache plutôt aisée. Ou étrangère puisque la majorité des créations de Dieudonné sont exportées loin de l’île, avec un objectif clair : réaliser 40% de marge sur chaque objet.

Pour répondre à la demande, le ferronnier utilise près de 400 000 F CFA de fer par semaine, mais aussi des matériaux de récupération (des vieux morceaux de tôle par exemple). Il emploie également 200 personnes, en majorité des femmes en situation de précarité. Car le ferronnier se dit une âme d’entrepreneur social.

En plus de leur salaire de 3 000 FCFA mensuels, ses employés sont ainsi logés sur place. Dieudonné y a aussi fait construire une école pour leurs enfants, qui sont aujourd’hui près de 400 à fréquenter l’établissement. Donnant à son site de production des allures de village auto-suffisant, il a par ailleurs implanté un potager bio près de ses ateliers. Il permet de cuisiner plusieurs centaines d’aliments chaque jours pour ses salariés.

Réussite est un magazine mensuel économique co-produit par le groupe Jeune Afrique, Canal + Afrique et Galaxie Presse.

Partagez vos réactions sur notre page Facebook ou sur Twitter avec #reussiteCP.

Retrouvez tous les reportages de Réussite en cliquant ici.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici