Fermer

Migrants : sept morts et une centaine de disparus en Méditerranée

Par Jeune Afrique avec AFP

Embarcation de migrants au large de la Libye le 21 octobre 2016. © Christian Ditsch/AP/SIPA

Médecins sans Frontières a porté secours ce jeudi à 130 migrants à la dérive sur leur canot pneumatique en pleine Méditerranée. D'après l'ONG, le bilan est lourd : au moins sept morts et une centaine de disparus.

Sept migrants sont morts et une centaine portés disparus après un nouveau drame sur un canot pneumatique au large de la Libye, a annoncé jeudi Médecins sans frontières (MSF). L’organisation a recueilli les 27 survivants sur son navire de secours Bourbon Argos.

« Les 27 hommes maintenant à bord de l’Argos se trouvaient sur un canot transportant 130 personnes. Ils sont les seuls survivants. Cette tragédie est insupportable » pouvait-on lire sur le compte twitter de l’ONG, qui a précisé avoir également pris à bord les corps de sept victimes.

Augmentation des traversées

Il n’a pas été possible d’obtenir dans l’immédiat des précisions sur ce nouveau drame, qui fait suite à une série d’autres ayant déjà fait 11 morts et 230 disparus lundi 14 et mardi 15 novembre au large de la Libye. Depuis samedi 12 novembre, plus de 3 200 personnes ont été secourues sur des embarcations de fortune dans cette zone, selon le décompte des garde-côtes italiens coordonnant les opérations.

Ce chiffre représente l’équivalent du total enregistré sur tout le mois de novembre l’année dernière. Il confirme, après un mois d’octobre record, le rythme élevé des départs malgré la dégradation des conditions de navigation.

Les canots pneumatiques surchargés sur lesquels les passeurs entassent en général entre 120 et 140 personnes, parfois plus, prennent l’eau dès les premières vagues et peuvent rapidement se dégonfler ou se renverser.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici