Fermer

Adenia voit grand sur le mid-market africain

Adenia compte également des participations dans le groupe agro-industriel malgache Socolait. © DR

Antoine Delaporte et les équipes d’Adenia Partners (ex-I&P Management) passent la vitesse supérieure sur le mid-market, le segment des grosses PME africaines (5-40 millions de dollars de revenus).

Le capital-investisseur basé à Maurice, fondé et dirigé depuis 2002 par l’ancien de Bain & Co, a mobilisé 180 millions d’euros pour le premier closing, mi-novembre, de son nouveau fonds Adenia IV, avec lequel il entend poursuivre la diversification géographique vers l’Afrique subsaharienne entamée en 2012 et accompagner le développement régional des entreprises de son portefeuille (11 participations).

Puissance de frappe

Adenia IV investira notamment dans les biens de consommation, les services aux entreprises, l’industrie manufacturière, les services financiers, les TIC et l’hôtellerie, à travers des prises de participations principalement majoritaires. Ce fonds dispose d’une puissance de frappe bien plus élevée que ses prédécesseurs.

Pilotée par Christophe Scalbert (ancien de Proparco et de Lazard Frères), la levée de fonds a atteint 90 % du closing final prévu (200 millions d’euros) et représente 37 millions d’euros déjà de plus que l’ensemble des sommes mobilisées pour Adenia I, II et III. Un « hard cap » à 230 millions d’euros a été fixé pour cette opération, conseillée par Solomon Wifa, du cabinet américain Willkie Farr & Gallagher.

L’investisseur panafricain a en outre conservé l’appui des bailleurs de fonds institutionnels. Déjà actionnaires du précédent fonds, la BEI et IFC ont boosté respectivement leurs contribution au nouveau véhicule d’investissement à 20 millions d’euros et 22,29 millions de dollars.

Participations

Concentré jusque-là sur l’océan Indien, l’investisseur basé à Maurice a multiplié, à partir de la levée d’Adenia III (96 millions d’euros), les prises de participations en Afrique de l’Ouest notamment dans le spécialiste panafricain de la monétique Syrse-OMOA, le groupe d’affichage ghanéen DDP Outdoor et son compatriote Cresta Paints -peinture industrielle-, et l’ivoirien Ademat, distributeur de matériel électrique auprès des entreprises. Il compte désormais des bureaux à Port-Louis, Antananarivo, Accra et Abidjan.

Adenia dispose également des participations dans le distributeur pharmaceutique malgache Opham, l’un des leaders locaux, ainsi que le conglomérat mauricien CIEL (512 millions de dollars de revenus annuels fin juin 2015).

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici