Fermer

Congo – Pierre Lechantre : « Je souhaite bonne chance aux Diables rouges pour la suite »

Pierre Lechantre, le 23 septembre 2012 à Doha durant la Qatar Stars League. © Mohan (www.dohastadiumplusqata.com) / Flickr / Creative Commons

Fragilisé par une défaite en Ouganda samedi (0-1), Pierre Lechantre a été démis de sa fonction de sélectionneur du Congo mardi. Interview.

Jeune Afrique : Est-ce que vous confirmez ne plus être le sélectionneur du Congo ?

Pierre Lechantre : Oui. Nous avons eu une réunion mardi matin [15 novembre] au ministère des Sports, et la décision a été prise de me retirer la direction de la sélection nationale. Je confirme également qu’Aymen Hbibi, le préparateur physique tunisien qui était venu avec moi, n’est pas conservé.

Que vous reproche-ton exactement ?

Je savais qu’une défaite en Ouganda pourrait avoir des conséquences. Déjà, après l’élimination pour la CAN 2017 par la Guinée-Bissau et l’échec le mois dernier contre l’Égypte à Brazzaville (1-2) en qualifications pour la Coupe du monde, c’était devenu plus compliqué. Je savais très bien qu’une défaite en Ouganda pourrait avoir des conséquences. Depuis notre retour de Kampala, je m’y attendais, je ne vous le cache pas.

Êtes-vous déçu ?

C’est dommage, car j’avais un projet pour la sélection. J’avais mis en place un programme avec des joueurs évoluant au Congo, car il y a un bon potentiel et d’excellents footballeurs ici, et ceux qui évoluent à l’étranger. Cela aurait pu fonctionner. Mais la CAN et la Coupe du monde étaient deux objectifs prioritaires pour le Congo.

Vous aviez encore un an et demi de contrat…

Nous allons négocier cela. Je fais entièrement confiance au ministre des Sports. Nous allons trouver un accord. Mais cela ne change rien à la décision qui a été prise. À compter d’aujourd’hui (mardi), je ne suis plus le sélectionneur des Diables rouges. Et je leur souhaite bonne chance pour la suite.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici