Fermer

Côte d’Ivoire : les avocats de Simone Gbagbo suspendent leur participation au procès

Simone Gbagbo au tribunal d'Abidjan le 26 décembre 2014. © Sia Kambou / AFP

Les avocats de la défense ont affirmé ce jeudi qu'ils suspendaient leur participation au procès de Simone Gbagbo, jugée pour crimes contre l'humanité depuis le 31 mai à Abidjan.

« La défense de Simone Gbagbo a collectivement décidé de suspendre sa participation au regard de l’attitude de la Cour, qui refuse de faire comparaître des témoins nécessaires à la manifestation de la vérité », explique Maître Habiba Touré, l’une des avocates de l’ancienne première dame, contactée par Jeune Afrique. 

« Notre participation est suspendue jusqu’à ce que la Cour revoit sa position ou que notre cliente nous demande le contraire. Nous estimons qu’un certain nombre d’acteurs de la crise post-électorale doivent être entendus pour parvenir à la vérité. Nous n’allons pas nous rendre complice d’une parodie de justice », poursuit Me Touré.

Manœuvres dilatoires

Parmi les personnalités que la défense demande à entendre : l’actuel président de l’Assemblée nationale et ancien chef de la rébellion, Guillaume Soro ; l’ancien Premier ministre Jeannot Kouadio Ahoussou ; l’ex-ministre Charles Koffi Diby ; l’ex-patron de l’armée, le général Philippe Mangou, ainsi que le directeur général de la police, Brindou M’Bia.

Des manœuvres dilatoires, avait estimé lundi le procureur général Aly Yéo, après plusieurs heures de blocage. « Il n’est prévu nulle part que le procureur […] convoque quelqu’un […] On constate que l’accusée est incapable de faire comparaître ses témoins, on ne peut demander à son adversaire de faire venir ses témoins pour elle », avait-il expliqué à l’AFP mercredi 2 novembre, alors que le procès était déjà bloqué.

« Il est aberrant d’affirmer qu’il s’agit de manœuvres dilatoires : personne n’accuse la CPI [qui juge actuellement Laurent Gbagbo pour crimes contre l’humanité, NDLR] de manœuvres dilatoires parce qu’elle entend des témoins depuis des mois », rétorque pour sa part  Maître Habiba Touré.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici