Fermer

Côte d’Ivoire : EDF lance une offre solaire hors-réseau

Une des solutions d'éclairage hors-réseaux conçue par la société californienne Off-Grid Electric à laquelle s'est associée EDF. © Rachel Ambrose/Off-Grid Electric

Le géant de l’électricité s’est allié avec une société californienne pour vendre des kits solaires en Côte d’Ivoire, où il vise 1,5 million de clients. La région de Soubré, à l'ouest, sera prioritaire dans un premier temps. La marque Zola pourrait se développer à moyen terme dans d’autres pays d’Afrique de l’Ouest.

Le leader français de l’énergie EDF a annoncé mercredi 9 novembre le lancement d’une co-entreprise avec la société californienne Off Grid Electric, qui propose des équipements solaires en Afrique et dispose de 120 000 clients en Tanzanie et au Rwanda.

Leur marque commune, Zola, propose la vente et l’installation de kits solaires, incluant des panneaux et lampes mais aussi des équipements (radio, télévision, etc..) à basse consommation. Des systèmes qui fonctionneront en pré-paiement et seront accessibles sous forme de prêts.

“Pour un kit basic, le client déboursera 7 euros par mois (soit 5 000 francs CFA) pour rembourser l’installation, qui lui appartiendra au bout de 3 ans”, a expliqué lors d’une rencontre avec la presse Bill Lenihan, président de Off Grid Electric, pour qui ce business model “rentable” et “non subventionné” doit permettre de lutter contre le déficit d’accès à l’énergie en Afrique, où près de 70% de la population n’est pas connectée au réseau.

Cette co-entreprise à 50/50, baptisée Zeci et déjà installée à Abidjan, compte finaliser ses premiers contrats dans les prochains jours.

Un modèle très développé en Afrique de l’Est

Ce type de solutions solaires en leasing est répandue en Afrique de l’Est (avec la société kényane M-Kopa notamment), où le paiement mobile est l’un des plus développé au monde. Elles sont plus rares en Afrique de l’Ouest, comme en Côte d’Ivoire, un pays qui figure parmi les cibles prioritaires d’EDF sur le continent.

Interrogée sur le choix de ce pays, dont le réseau est parmi les plus développés d’Afrique, la directrice Afrique du groupe Valérie Levkov a rappelé que 40% des habitants n’y avaient pas accès à l’électricité. “La situation est très différenciée entre Abidjan et Soubré (zone rurale de l’ouest citée comme une priorité), a-t-elle précisé. Mais notre offre s’adresse également aux territoires péri-urbains.”

L’Afrique représente, en raison de son déficit énergétique criant et de ses fondamentaux économiques (démographique notamment), une importante opportunité à l’international pour EDF, qui développe actuellement le projet de Nachtigal au Cameroun et s’est porté candidat sur une concession dans la distribution d’électricité au Ghana.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici