Fermer

Orange rompt son contrat de sponsoring avec la Fédération ivoirienne de football

Par Jeune Afrique

Depuis plusieurs années, Orange créait des animations autour des matches de l'équipe ivoirienne de football. Ici, lors de la CAN 2015 en Guinée équatoriale. © Sunday Alamba/AP/SIPA

La compagnie de téléphonie mobile Orange Côte d'Ivoire a rompu son contrat de sponsoring de la Fédération ivoirienne de football (FIF).

Depuis plusieurs années, Orange créait des animations autour des matchs de l’équipe ivoirienne de football, surnommée « Les Éléphants ». La filiale ivoirienne du groupe français, dirigée par Mamadou Bamba, finançait aussi tous les ans la FIF à hauteur de 1 million d’euros, sans compter les primes ou bonus de qualification des Éléphants aux phases finales de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) ou de la Coupe du monde. Mais, suite à des divergences avec Sidy Diallo, le président de la FIF, le contrat a été rompu.

De sources proches du dossier, la fédération exigeait désormais trois fois le montant octroyé par Orange Côte d’Ivoire, soit 3 millions d’euros annuels. « Cela devenait intenable et ressemblait à du chantage », confie une source.

Contactée, la FIF confirme la réception d’un courrier de rupture de contrat de la part d’Orange. Avec le retrait de l’opérateur télécoms, l’État ivoirien devient l’unique bailleur de fonds de l’équipe nationale qui n’a pas de nouveau sponsor de premier plan depuis sa victoire en finale de la Coupe d’Afrique 2015 en Guinée équatoriale.

Orange est leader de la téléphonie mobile en Côte d’Ivoire, avec 11,77 millions d’abonnés (50,96 % du marché), devant MTN et Moov (Maroc Telecom). L’an dernier, l’opérateur a réalisé un chiffre d’affaires de 417,65 milliards de F CFA (637 millions d’euros) sur le marché de la téléphonie mobile (49,03 % du total).

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro