Fermer

Carte – Quels États africains ont ratifié l’accord de Paris sur le climat ?

Des habitantes du Dela du Saloum, une localité sénégalaise très menacée par le réchauffement climatique, le 19 octobre 2015. © Jane Hahn/AP/SIPA

L'accord de Paris sur le climat est entré en vigueur vendredi 4 novembre, trois jours avant l'ouverture de la COP 22 à Marrakech. Mais ce traité historique, censé permettre de contenir le réchauffement « bien en deçà de 2°C » n'a pas été ratifié par tous les pays engagés.

Sur 193 États signataires, ce mercredi 9 novembre, ils étaient 103 à l’avoir ratifié, dont 21 États africains. Parmi les derniers à avoir adopté l’accord de Paris : l’Afrique du Sud et la Sierra Leone le 1e novembre, le Gabon et São Tomé-et-Príncipe le 2 novembre, ou encore la Gambie, lundi 7 novembre.

En revanche, certains pays parmi les plus menacés par le réchauffement climatique, comme la Somalie et l’île Maurice, ont quant à eux ratifié le traité dès la cérémonie de signature de l’accord, le 22 avril 2016 au siège des Nations Unies à New-York.

D’autres se font encore attendre. À commencer par le Nigeria, grande puissance économique du continent, et aussi l’un des plus grands pollueurs. En décembre 2015 lors de la COP 21, Abuja avait déjà tardé à déposer ses engagements avant l’adoption de l’accord de Paris.

Le Nigeria n’est pas un cas isolé : l’Égypte, la Tunisie, l’Angola ou encore la RDC n’ont toujours pas ratifié l’accord.

Survolez la carte pour voir quels États africains ont ratifié l’accord de Paris :

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici