Fermer

Côte d’Ivoire : Teyliom et AfricInvest désormais seuls aux manettes de Bridge Group

Bridge Bank Group. © DR

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a cédé ses parts dans l'établissement bancaire ivoirien. Bridge Group West Africa, détenu par le holding du tycoon sénégalais Yérim Sow Teyliom et par AfricInvest, est désormais le seul actionnaire "corporate" de BBGCI.

Dix après son entrée au capital de Bridge Bank Group Cote d’Ivoire (BBGCI), la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) vient de céder sa participation (3,53 %) à Bridge Group West Africa « BGWA », l’actionnaire majoritaire de l’établissement. Selon nos informations, l’institution ouest-africaine, dirigée par le Béninois Christian Adovèlande, réalise un multiple de sortie de 2,45 fois son investissement initial de 300 millions de F CFA (457 000 euros).

Avec cette opération – qui fait suite au rachat, en octobre dernier, des parts du capital-investisseur Cauris Management – BGWA détient désormais 96,46 % de cette banque ivoirienne. Le reliquat est détenu par des actionnaires individuels.

Champ libre

La sortie de la BOAD laisse désormais le champ libre à Teyliom Group – du patron sénégalais Yérim Sowet au capital-investisseur AfricInvest, actionnaires de BGWA, pour mener leur « stratégie de développement », indique un communiqué du holding.

Les détails de cette « stratégie » ne sont pas publics. Il est faut noter toutefois, comme l’a révélé Jeune Afrique en février dernier, que Teyliom Group nourrit l’ambition de devenir l’actionnaire majoritaire de la Banque nationale de développement économique (BNDE), dont il détient un peu moins d’un tiers. Ce projet est contrecarré par les autorités sénégalaises.

Créée en 2006, BBGCI a connu une très forte croissance depuis le début de la décennie : son total de bilan a triplé entre 2010 et 2015 à 219 milliards de F CFA. La banque dirigée par Jean-Pierre Carpentier et présidée par Amadou Kouyaté occupe le 9e rang national sur 23 établissements.

À lire aussi :
Pour en savoir plus sur les ambitions de Teyliom Group (présent également dans l’hôtellerie, l’immobilier et les télécoms), découvrez cette interview exclusive de Yigo Thiam, directeur général du groupe.

Challenges

BBGCI doit faire toutefois face à des leaders (la Société générale de banques en Côte d’Ivoire, Banque Atlantique, Ecobank, NSIA Banque, SIB, BOA, BICICI…) disposant d’une bien plus vaste implantation à travers le pays et qui concentrent plus de 80 % de la collecte d’épargne et des crédits accordés.

Si BBGCI revendique un positionnement « à l’écart du retail banking« , centré sur les entreprises et une clientèle de particuliers relativement aisés, elle démarre à peine sur le segment des prêts de long terme (262 millions de F CFA fin 2015, soit 0,24 % de son volume total de crédits). Sur le marché ivoirien, sa part n’atteint que 2,36 % du volume total de crédit.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici