Fermer

Standard Chartered va céder sa branche de capital-investissement

Standard Chartered est présent dans 14 pays subsahariens. © SC

Le groupe britannique s'est résolu à vendre son unité de capital-investissement, qui compte environ 800 millions de dollars d'actifs sur le continent.

Standard Chartered Private Equity (SCPE) est sur le marché. L’unité de capital-investissement du groupe britannique, qui compte 5 milliards de dollars d’actifs en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient va être cédée, rapportent The Wall Street Journal et Reuters. Cette mise en vente intervient après l’échec d’une tentative de management buyout [rachat par les managers] de Standard Chartered Private Equity.

La vente, prévue au cours des deux prochaines années, est supervisée par Nainesh Jaisingh, jusque-là co-manager de SCPE, alors que Joe Stevens, directeur général de cette unité, a quitté la banque, rapporte The Wall Street Journal.

Une période difficile

SCPE, basé à Singapour, traverse une période difficile. L’unité est sous le coup d’une enquête de la justice américaine sur des allégations de corruption concernant l’énergéticien indonésien MaxPower Group Pte, dont elle est le principal actionnaire. Elle souffre également de la dévalorisation des entreprises de son portefeuille telles que le nigérian Seven Energy et Union Bank of Nigeria.

Le sort des actifs africains de SCPE n’est pas encore certain. Interrogé sur ce point par Jeune Afrique, Standard Chartered n’a pas fourni d’informations détaillées, rappelant plutôt son objectif d’examiner « ses activités non stratégiques ou celles qui ne sont pas assujetties à notre tolérance restreinte du risque ».

Sur le continent, le groupe britannique réalise des opérations de capital-investissement depuis 2007 à travers SCPE Africa, basé à Lagos et Johannesburg.

Pilotée depuis août dernier par Ronald Tamale, cette filiale compte une dizaine d’investisseurs (sur un total de 85 pour SCPE à travers le monde). Elle est sous l’autorité de Taimoor Labib, responsable des activités de capital-investissement de Standard Chartered en Afrique et au Moyen-Orient (MEA), et de Sunil Kaushal, responsable pour la région MEA du groupe britannique.

SCPE Africa gère près de 800 millions de dollars d’actifs au Nigeria, en Tanzanie, en Zambie, en Afrique du Sud et au Botswana. Outre les participations susmentionnées, SCPE Africa est présent au capital de Afrifresh Group (groupe fruitier leader en Afrique australe), dans les énergéticiens CEC Africa Investments (Zambie et Nigeria) et  Zambian Energy Corporation, ou encore le détaillant alimentaire Choppies Enterprises et le mauricien Export Trading Group, très présent en Afrique orientale.

Standard Chartered est actif dans 14 pays d’Afrique subsaharienne. Le groupe britannique, vieux de 150 ans, y a réalisé 9 % de ses revenus en 2015 (1,43 milliard de dollars). L’an dernier, ses pertes ont atteint plus de 100 millions de dollars dans la région.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici