Fermer

Tunisie : AfricInvest cède ses parts dans Cotugrain

Cotugrain est associé au hollandais Grow Group, avec lequel il a monté le réseau de pépinières Grow Tunisia. © DR

Le capital-investisseur panafricain a finalisé la vente de ses 20 % du spécialiste tunisien des semences Cotugrain.

L’investisseur panafricain AfricInvest, gestionnaire du fonds Maghreb Private Equity Fund II, a annoncé la cession de sa participation (20,06 %) dans Cotugrain, producteur tunisien de semences, de légumes frais et de plants pour l’exportation.

AfricInvest, co-fondé par Aziz Mebarek, Karim Trad et Ziad Oueslati, a cédé ses actions acquises en 2007 à BIAT Capital Risque (filiale de la Banque internationale arabe de Tunisie, première banque locale avec 4,84 milliards de dollars d’actifs) et à l’industriel Adel Ghariani, propriétaire de Cotugrain.

Contacté, AfricInvest n’a pas souhaité communiquer le montant de cette cession, ni le rendement de son investissement. Le capital-investisseur a plutôt mis l’accent sur les progrès réalisés par Cotugrain depuis son entrée au capital : un chiffre d’affaires et un Ebitda multipliés par 4 et par 5 respectivement.

Cotugrain se revendique comme le leader du secteur des semences en Tunisie, et compte des partenariats avec entre autres le géant américain Monsanto, dont il distribue les produits. La PME est également associée au spécialiste hollandais des jeunes plants Grow Group, avec lequel elle a monté le réseau de pépinières Grow Tunisia.

Désinvestissements

Fondé en 2006 et doté de près de 125 millions d’euros, Maghreb Private Equity Fund II s’est focalisé sur des PME réalisant un chiffre d’affaires compris entre 5 et 50 millions d’euros, investissant des coupons de 2 à 14 millions d’euros.

Le fonds est désormais en pleine phase de désinvestissement : la sortie du capital de Cotugrain est la troisième réalisée en l’espace de quatre mois, après la cession de ses parts dans l’algérien Général Emballage et dans le groupe pharmaceutique tunisien Médis. Parmi ses investisseurs figurent : la Société financière internationale (IFC ; 15 millions de dollars) et la Banque européenne d’investissement (10 millions d’euros). Son portefeuille compte encore une quinzaine de participations.

Actif depuis 1994, AfricInvest gère 1 milliard de dollars d’actifs à travers 14 fonds. Le capital-investisseur a réalisé plus de 130 prises de participations (pour environ 70 sorties), principalement dans la construction, la consommation, les services financiers et l’agro-industrie.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici