Fermer

Bénin : Sébastien Ajavon devant le tribunal de Cotonou

Par Jeune Afrique

Le siège de campagne de Sébastien Germain Ajavon à Cotonou, au Bénin, le 24 février 2016. © Gwenn Dubourthoumieu pour J.A.

L'homme d'affaires béninois Sébastien Ajavon comparaissait vendredi devant la chambre correctionnelle du tribunal de première instance de Cotonou. Il avait été interpellé le 28 octobre après la découverte de 18 kilos de cocaïne dans un conteneur destiné à sa société, selon les affirmations de la police.

Le tribunal devrait se prononcer ce vendredi 4 novembre sur les suites à donner à l’affaire. Contre toute attente, le parquet a décidé de juger en comparution immédiate pour flagrant délit Sébastien Ajavon et les trois membres de sa société placés, comme lui, en garde à vue depuis vendredi dernier.

Tous les protagonistes de l’affaire ont été cités à comparaître, l’audience pourrait donc durer jusque tard dans la soirée.

« Nous sommes au jour ‘J’. L’audience est en cours depuis ce matin 8h à Cotonou », a écrit l’homme d’affaires sur son compte Facebook, qui vient donc de passer sa septième nuit à la gendarmerie de Cotonou.

Une audience sous haute surveillance, a rapporté l’ORTB :

Ajavon « confiant »

L’homme d’affaires, surnommé « le roi du poulet », a été arrêté vendredi soir en même temps que trois de ses employés après la découverte, le matin au port de Cotonou, de près de 14 millions d’euros de drogue dans un conteneur chargé de cartons de gésiers de dinde, destiné à sa société Comon SA.

Depuis son interpellation, Sébastien Ajavon a dénoncé un complot ainsi qu’ « une arrestation arbitraire », et assure rester « confiant ». En mars 2016, le patron des patrons béninois était arrivé en troisième position de l’élection présidentielle, avec 22% des voix au premier tour. Il s’était ensuite rallié au deuxième tour à Patrice Talon.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici