Fermer

Bourse : Idrissa Nassa secoue le marché ouest-africain

Idrissa Nassa, le banquier © DR

Les 1 250 000 actions du groupe Coris Bank International, de l'entrepreneur burkinabè Idrissa Nassa, offertes à la vente ont suscité une très forte adhésion des acheteurs. L'adjudication des titres s'annonce délicate.

Idrissa Nassa peut être satisfait. L’offre publique de vente (OPV) des 1 250 000 nouvelles actions (20 % du capital) de son groupe Coris Bank International, ouverte pour deux semaines à partir du mercredi 02 septembre, a été close en à peine six heures.

Cette OPV, réalisée dans le cadre d’une augmentation de capital de la première banque du Burkina, porte sur 36,75 milliards de F CFA (56 millions d’euros) d’actions. Elle a suscité un carnet d’ordres de 108 milliards de F CFA, pour un taux de souscription de 291,8 %, a confirmé à Jeune Afrique Issouf Saré, directeur général de Coris Bourse, le chef de file du syndicat de placement.

Confiance, dividendes et ratios financiers

Du côté du groupe financier, on attribue l' »euphorie » des investisseurs à « la confiance et à l’assurance qu’ils ont en la signature de Coris Bank ».

Il faut noter également le fait que Coris Bank a maintenu un bénéfice annuel de l’ordre de 15 milliards de F CFA depuis quatre ans – malgré la nette hausse des charges d’exploitations (+74 % entre 2012 et 2015) – ainsi que sa généreuse politique de distribution de dividendes, qui atteignent environ 50 % du résultat net.

Aussi, à 30 000 F CFA par action, le titre Coris Bank International représente un ratio cours sur bénéfices (PER) très raisonnable de l’ordre de 12,5 % et reste plus abordable que ceux de la plupart des 11 établissements financiers cotés à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM). La cotation des actions de CBI y est attendue au plus tard en décembre prochain.

Adapté d'un tableau de Bloomfield Investment

Indicateurs boursiers du secteur financiers à la BRVM. © Adapté d’un tableau de Bloomfield Investment – Semaine du 24 au 28 octobre 2016

Adjudication compliquée

L’adjudication de ces titres s’annonce toutefois délicate, en raison notamment de la forte adhésion des acheteurs. En décembre 2015, les 400 000 nouvelles actions de Bank of Africa Mali s’étaient, elles aussi, écoulées en une journée. Mais la cotation en Bourse n’est intervenue que cinq mois plus tard, en raison notamment des difficultés d’adjudication des titres et du retard accusé dans l’obtention d’une autorisation du régulateur.

Selon nos informations, le syndicat de placement des actions Coris Bank International devrait accorder une attention particulière aux petits acheteurs.

Leader au Burkina Faso

Fin 2015, Coris Bank International était contrôlé à 70 % par Idrissa Nassa et à 22 % par des institutionnels comme la Banque ouest-africaine de développement ou la Société nationale des postes du Burkina. Avec 713 milliards de F CFA d’actifs, Coris Bank est leader au Burkina Faso (18 % du marché). Le groupe est présent également en Côte d’Ivoire, au Mali et au Togo. Il prépare le démarrage cette année de ses succursales au Bénin et au Sénégal.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici