Fermer

Gambie : l’opposition désigne Adama Barrow comme candidat unique pour affronter Yahya Jammeh en décembre

Par Jeune Afrique avec AFP

À Banjul, un panneau à la gloire du président Yahya Jammeh , au pouvoir depuis 1994. © AP Photo/AP/SIPA

À l'issue d'une convention qui se tenait dimanche 30 octobre, l'opposition gambienne a choisi un candidat unique à l'élection présidentielle de décembre pour affronter le chef de l’État sortant Yahya Jammeh, qui brigue un cinquième mandat.

Adama Barrow, 51 ans, membre de la direction du Parti démocrate unifié (UDP), principale formation de l’opposition, a été désigné dimanche soir par les délégués des sept partis d’opposition présents à Banjul à cette convention pour être leur candidat unique à la présidentielle du 1er décembre, a constaté un journaliste de l’AFP.

« Nous avons mis nos différends de côté »

Adama Barrow,  opérateur économique actif notamment dans l’immobilier, a obtenu 308 voix sur 487 lors du vote des délégués des différents partis venus des sept régions administratives de Gambie.

« Nous avons mis nos différends de côté dans l’intérêt de ce pays. Les Gambiens sont fatigués par 22 ans de mauvaise gestion de Yahya Jammeh auxquels nous mettrons fin quand nous irons aux urnes », a déclaré le candidat après sa désignation. « Nous devons joindre nos forces pour sauver ce pays de la destruction », a-t-il ajouté.

Yahya Jammeh vers un cinquième mandat ?

L’opposition gambienne avait annoncé le 15 octobre qu’elle présenterait un candidat unique à la présidentielle de décembre lors d’une rare manifestation d’unité contre Yahya Jammeh.

Yahya Jammeh, qui à 51 ans dirige ce petit pays d’Afrique occidentale depuis 22 ans, a été investi en février candidat au prochain scrutin présidentiel par son parti, l’Alliance pour la réorientation et la construction patriotique (APRC).

Parvenu au pouvoir par un coup d’État sans effusion de sang en 1994, Yahya Jammeh, accusé de disparitions forcées et de persécutions à l’encontre de l’opposition, a été élu en 1996, puis constamment reconduit à son poste depuis.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici