Fermer

Égypte : quatre soldats égyptiens tués dans le Sinaï

Par Jeune Afrique avec AFP

Des militaires égyptiens patrouillent à la frontière avec Gaza dans le Sinaï, le 1er juillet 2015. © Mohammed Ebaid/AP/SIPA

Quatre soldats égyptiens ont été tués dans la péninsule du Sinaï, où la branche locale du groupe jihadiste État islamique (EI) mène une insurrection, a indiqué ce dimanche le porte-parole de l'armée sur sa page Facebook.

Les soldats ont été tués au cours d’opérations militaires conduites autour des localités d’El-Arich, Rafah et Cheikh Zoueid, non loin de la frontière avec la bande de Gaza, selon le général de brigade Mohamad Samir.

« Six jihadistes ont été tués au cours de ces opérations et d’autres ont été arrêtés », a-t-il précisé.

Toujours à El-Arich, trois policiers et trois civils ont par ailleurs été blessés quand un kamikaze a fait exploser son véhicule près d’un convoi des forces de sécurité, a indiqué le ministère de l’Intérieur.

L’EI a revendiqué cette attaque.

Repaire de l’État islamique

Selon le gouvernement, des centaines de policiers et soldats ont déjà péri dans des attaques semblables dans le Sinaï, repaire de l’EI. Des attentats qui frappent aussi parfois Le Caire et le Delta du Nil.

La plupart de ces attaques sont revendiqués par la branche égyptienne de l’EI, qui a aussi dit être responsable de l’attentat à la bombe ayant coûté la vie le 31 octobre 2015 aux 224 occupants d’un avion de touristes russes après son décollage de Charm el-Cheikh, station balnéaire du Sinaï.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici