Football : le Belge Georges Leekens succède au Serbe Milovan Rajevac à la tête de l’équipe d’Algérie

Par Jeune Afrique avec AFP

Le Belge Georges Leekens, alors sélectionneur de la Tunisie, le 31 janvier 2015 à Bata (Guinée équatoriale). © AFP

Le Belge Georges Leekens, 67 ans, a été nommé sélectionneur de l'Algérie jeudi. Le poste était vacant depuis le départ du Serbe Milovan Rajevac.

« La commission ad hoc, après avoir consulté plusieurs techniciens, a arrêté une short-list de cinq entraîneurs. Le choix a été porté sur M. Georges Leekens pour diriger la sélection nationale. Ce choix a été approuvé à l’unanimité par les membres du bureau fédéral », a indiqué la fédération algérienne de football (FAF).

Georges Leekens, qui a déjà été à la tête des Verts en 2003 avant de quitter son poste « pour des raisons familiales », succède à Milovan Rajevac, limogé mi-octobre, trois mois seulement après sa nomination, dans la foulée du match nul contre le Cameroun (1-1) en ouverture des qualifications du Mondial-2018.

L’homme aura fort à faire. Les « Fennecs » ont en effet hérité de la poule de la « mort » dans ces qualifications et doivent disputer un match déjà décisif contre le Nigeria, le 12 novembre, pour conserver leurs chances de disputer un 3e Mondial d’affilée.

Ancien sélectionneur de la Tunisie

Ancien sélectionneur de la Belgique (1997-1999, puis 2010-2012), Leekens a également dirigé la Tunisie (2014-2015) avec qui il a été éliminé en quarts de finale de la CAN-2015 en Guinée équatoriale. L’Algérie, 3e nation africaine au classement Fifa et qui court après un sacre continental depuis 1990, est l’un des favoris pour la CAN-2017 au Gabon (14 janvier-5 février). Elle a été reversée dans le groupe B, avec le Zimbabwe, la Tunisie et le Sénégal.