CAN 2017 : la Côte d’Ivoire sans Gervinho, Thomas Touré et Éric Bailly ?

L'Ivoirien Éric Bailly célèbre son but lors du match contre Minsk le 22 octobre 2015. © Alberto Saiz/AP/SIPA

Les Éléphants pourraient bien être privés de trois atouts de taille pour défendre leur titre. Après leurs blessures, Thomas Touré, Gervinho et Éric Bailly risquent en effet de manquer la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) qui se disputera en janvier et février 2017 au Gabon.

Éric Bailly, défenseur à Manchester United, s’est en effet blessé au genou lors d’un match contre Chelsea, dimanche 23 octobre. L’ancien défenseur de Villarreal, arrivé en Angleterre après un transfert estimé à 34 millions d’euros, était sorti du terrain en claudiquant au bout d’une vingtaine de minutes.

Éric Bailly absent deux mois 

« Il est blessé et j’ai peur qu’il soit gravement blessé. À son genou, dans la zone des ligaments », avait indiqué son entraîneur José Mourinho après la cuisante défaite de son club 4-0 contre Chelsea. José Mourinho ne s’est pas trompé : Éric Bailly, 22 ans, a indiqué mardi 25 octobre qu’il serait absent des terrains au moins deux mois.

« J’espère pouvoir jouer à nouveau pour United et les Éléphants d’ici deux mois si Dieu le veut », a écrit le défenseur central sur sa page Facebook. Pas sûr, donc, que l’Ivoirien puisse défendre le titre des Éléphants lors de la prochaine CAN, qui aura lieu du 14 janvier au 5 février au Gabon.

Gervinho et Thomas Touré absents 

Une mauvaise nouvelle pour les Éléphants, dont l’attaque sera également amoindrie par l’absence de deux attaquants. Selon France Football, Gervinho a été touché au genou lors de l’entraînement avec son club chinois du Hebei China Fortune. Une telle blessure nécessitant plusieurs mois de convalescence et de récupération, l’attaquant ivoirien devrait donc manquer la compétition.

Il y a pourtant encore quelques jours, Gervinho se réjouissait de défendre les couleurs des Éléphants, qui remettront leur titre en jeu au Gabon.

Même scénario pour Thomas Touré, l’attaquant des Girondins de Bordeaux. Après sa blessure à l’ischio-jambier droit, l’Ivoirien ne foulera pas un terrain de football avant quatre mois, et manquera donc lui aussi la CAN.

La Côte d’Ivoire aura l’occasion de mesurer l’impact de ces trois absences lors du prochain match qualificatif pour le Mondial de football 2018, contre le Maroc le 12 novembre. L’entraîneur des Éléphants, Michel Dussuyer, pourra auparavant tester son équipe lors du match amical contre la France, prévu à Lille le le 24 octobre.